Bienvenues

Pour accueillir les nouveaux abonnés à mon compte twitter j’ai coutume de leur adresser un petit poème. Je cherche pour cela un mot traduisant au mieux ce que la découverte de leur compte et de leur blog m’inspire, et construis mon poème autour de ce mot. Lorsque plusieurs personnes sont accueillies ensemble, ceci équivaut à une forme réduite de logo-rallye. A partir de 2016, je signale les mots de base en italique.

Les personnes accueillies sont citées en retirant l’arobase @ précédant leur identifiant.

Retrouvez les années précédentes en ouvrant le lien : 2015, 2016, 2017, 2018

Année 2019

1er janvier Musages VincentBreton FooksThe ublot_officiel MuhammadAsifRa9 lefunambuleoff  Trip2Geek

( protégé, orgueil, sens, houle, comprendre, épée, danser )

las de te protéger plein de rage et d’orgueil
tu changes le sens de la houle pour comprendre
frayant à coups d’épée un chemin dans la cendre
vers la flamme qui danse et t’attend sur le seuil

9 janvier Inefable_Neant BlastedGumpo Mathild74116403 Pat_vanWessem Dkr_prelude

( vide, objet, discuter, pérégrin, nouveau )

Sur la terre toujours cheminant dans le vide,
Objet doué d’un coeur et d’une chevelure,
Il discute à grand bruit. Pérégrin sans monture,
Cherche le nouvel horizon, mais… point de guide.

9 janvier junior_romelus MandarineCitron

( désir, livre )

Le désir est-il là bien caché, bien au chaud,
Dans la poitrine du geôlier qui tient un livre ?
Entend-il du poète, aux fers dans son cachot,
Ce chant dont la fraîcheur désaltère et délivre ?

19 janvier SoniaBordeaux

( justice )

Au milieu du jardin qu’ortie et ronce étouffent
Pousse une fleur fragile au délicat parfum :
Justice est son nom. Moi, j’en dégage la touffe
Et refleurit l’espoir à mon rosier défunt.

25 janvier ToutUnEsprit

( écouter )

écouteras-tu la rivière qui t’appelle
les arbres qui le soir te parlent doucement
la terre te caresse et le lichen dormant
devant toi s’ouvre le miroir qui te révèle

3 février plumabilis

( néophyte )

la main du néophyte hésite et se ravise
elle tient le burin tel cierge tressaillant
dégageant de la pierre une forme imprécise
mais l’œil neuf en nous sculpte un monde dessillant

4 février sdcrzdk alluvions Rom1Dh

( parallèle, insoumis, anonyme )

Dans le monde strié de longs rails parallèles
Court un être bizarre, insoumis, décadent.
Anonyme il rejoint le peuple des perdants,
Diverge un peu, déraille, et puis ouvre ses ailes.

8 février StanleyFleurin3 chatela56511268 yanpbd

( liberté, poésie, destin )

Place de la liberté vous trouvez, à gauche,
Une ruelle en fleurs. Sa plaque est Poésie.
J’y ai risqué mes pas. Des parfums la débauche
Enivre mon destin plus qu’aux dieux l’ambroisie.

12 février StphanieGrard2 zonriho lepetitportcord

( curieuse, âme, vie )

Petite curieuse, avez-vous découvert
Pourquoi dans votre bourg les canons seuls ont âme,
Pourquoi le seul éclat est aux sabres la lame,
Pourquoi la vie a fui ? Lâchez ce livre ouvert.

13 février Serpedor

( assis )

il est assis au bord du fleuve il le regarde
la fatigue a figé son visage meurtri
le roulement de l’eau berce son coeur contrit
le soleil se fait mauve et sa montre retarde

18 février MeditationsPaix LundiPoesie

( énergie, orchestré )

l’énergie a manqué le moteur a calé
les dieux ont orchestré dans leur sainte démence
superbe cataclysme et scénique souffrance
alors quittant le pont chacun s’est envolé