Positiméride

Ce projet d’un an démarre le 1er mai 2020. Il reprend l’idée des cycles annuels déjà expérimentée avec le lipoméride, le zodianku, le Sankulipo et le Pataméride.  Il se base sur le calendrier positiviste d’Auguste Comte, consultable sur cette page. Chaque jour, sur ce site et sur twitter, paraît un texte suivant la contrainte de la « primitive » : Il s’agit d’écrire autant de syllabes que le nom honoré comporte de lettres, chaque syllabe devant contenir la lettre correspondante.
Ainsi, sur « Oulipo » (qui n’est pas dans la liste) on aurait pu écrire
MMMMMOh qu‘en l‘écrit peinons !
Si un nom est jugé trop court, on peut envisager de le répéter pour former un texte plus long. Ainsi, toujours sur « Oulipo » :
MMMMMPour un plaisir profond,
MMMMMOh qu’en l’écrit peinons !
MMMMML’on hurlerait parfois.
On peut consulter le calendrier positiviste au lien que voici. Notez que cette année 2020 étant bissextile, les jours où deux noms figurent nous utiliserons jusqu’en décembre celui inscrit en italiques.

On trouvera ici les haïkus quotidiens mois par mois : César, Saint-Paul

Voici les livraisons du mois en cours :

17 juin – 1er Charlemagne – Théodoric le Grand

tu, hué, ô démon réticent, lances garou au nom d’Ève

( Annie Hupé )

18 juin – 2 Charlemagne – Pélage

porte plumage envié
parle lui d’algues bleues
par le flot agitées

( Annie Hupé )

19 juin – 3 Charlemagne – Henri l’oiseleur

phonème en argile, mot tissé de lin, je suis Rom

( Annie Hupé )

20 juin – 4 Charlemagne – Henri

Hier ? Demain ? Jour d’hui ?
Changement… tournis…
Chanter notre ennui.
Hâve est notre vie.

21 juin – 5 Charlemagne – La Valette

Lola veut allumer tout triste

( Pierre Lamy )

22 juin – 6 Charlemagne – Jean Sobieski

Joyeux, hargneux, les corbeaux briment les kiwis.
Je m’en vais loin
Des tombeaux pleins de ces KKKlans froids.
Je désapprends les mots bruts qui pèsent kaki.

23 juin – 7 Charlemagne – Alfred

Allons frères mendiants
Par les forêts et fjords
À la foire aux perdrix,
Car le froid reviendra
Quand les fêtards perdront.

24 juin – 8 Charlemagne – Charles Martel

Ce champ-là tremble de soif
Mais au ru, point d’eau. Las.
Croché par trois lanciers, semeur, arrête tes pleurs.
Couché blair au blé, verse, ami, sang frais.
Temps de pluie.

25 juin – 9 Charlemagne – Tancrède

Tendre agneau
Cours sur les dévers
Trouvant en ces crêts près du ciel t’aimant
Un chant précédant le temps d’avancer vers l’Endormeur.

26 juin – 10 Charlemagne – Saladin

Sur la lande, à demi nue,
Solaire, elle a deviné
Sans parler sa destinée :
Seule, à l’abandon. Prison.

27 juin – 11 Charlemagne – Marina

Mentant, riant, mangeant,
Mon amour loin s’en va
Mangeant, riant, mentant.

28 juin – 12 Charlemagne – Walter Raleigh

Web au lit est peu rare au lycée Vigny. Bah !

( Pierre Lamy )

29 juin – 13 Charlemagne – Bayard

Bleu, rayonne, astre froid.

30 juin – 14 Charlemagne – Godefroi

Geôle où dort l’enfant roux, croupi,
Genoux dans l’eau. Fier, corrosif,
Grave, ordonne au greffier : m’occis.

1er juillet – 15 Charlemagne – Léon IV

Les vieux sont blanc givre.

2 juillet – 16 Charlemagne – Pierre Damien

Patiente retraite de l’âme ici menée
Pour libérer l’ardeur d’un amour ingénu
Par l’hiver dur brisé quand dame neige eut ban

 

Contributions :

Si vous souhaitez vous charger du Positiméride un certain jour, je serai très heureux de vous confier la plume. Prévenez-moi dès que vous le pouvez afin que je vous réserve le jour choisi. Je suis joignable sur twitter @noel_talipo ou à travers la page contact sur ce site. Vous pourrez m’envoyer votre texte jusqu’à la veille de sa parution.

 

Variantes :

Tous les amis, Oulipotes ou Twittérateurs, qui le souhaitent sont invités à me proposer, en plus du texte du jour, leurs variantes, accueillies avec joie. Ces variantes sont à retrouver sur la page dédiée.

Dernières variantes :

30 juin – 14 Charlemagne – GODEFROI

Bernard Maréchal :

Garrot dur et froid : Franco rit.

et

Gros soudard enflé, refroidi,
Godot dort, pensif, rabougri.
Glouton, digne fêtard bouffi,
Gnafron dit refléter l’oubli.
Gai, bon dieu en fera loisir.

1er juillet – 15 Charlemagne – Léon IV

Floriane Austruy :

L’été ouvre un livre
Longue et honnête ivresse