L’éternelle rencontre

de rose me remémore
l’essence et je sens flotter
tes mèches frôlées encore
novembre fête l’été

femme rêvée en Serendeep

le vent égrène fêlé
des mots fredonnés en l’ombre
corps contre corps emmêlé
de tes lèvres gemme sombre

femme rêvée en Serendeep

remonte ce temps rebelle
hors de l’enclos envolé
météore de dentelle
en notre orbe désolé

femme rêvée en Serendeep

 

450px-SriLanka-Sigiriya_(4)


Tous les deux mois La Ronde est un échange entre blogs, un thème étant proposé sur lequel le premier écrit chez le second qui écrit chez le troisième etc. Pour ce jour le thème est « Parfum(s) ». Tandis que j’accueille avec plaisir un poème de Guy Deflaux je suis très honoré que le poème ci-dessus paraisse chez Dominique Autrou.
Ce poème respecte une contrainte de bivocalisme : les seules voyelles admises sont « e » et « o ». Ceci interdit le mot « parfum » ainsi que la plupart des noms de parfums usuels. Il m’est resté « rose »… Serendeep (ou plus souvent Serendip) est l’ancien nom de l’île de Ceylan. Ce nom, apparaissant dans un vieux conte persan, est à l’origine du terme « sérendipité » fort à la mode à l’heure actuelle.
Illustration : Sigiriya (Serendeep) – Peinture rupestre – Une « demoiselle »  – photo BluesyPete
Posté sur la liste Oulipo le 15 juin 2017.

Oripeaux : Précédent Suivant