sur son erre

prisonnier-isocele_strofka

Ce poème isocèle suit la contrainte du prisonnier strict: aucune lettre haute (h,p, etc.), aucun accent ni cédille, aucune apostrophe.
Posté sur la liste Oulipo le 17 juin 2013.

Ce poème est présenté ici sous forme d’une image qui m’a été envoyée par Strofka. Un grand merci à lui !

Oripeaux : Précédent Suivant