Suite berlinoise – 3 – Einsinken

s’arrachant
aux couleurs violentes
l’homme s’élance vers la nuit
impossible d’avancer dans ce piège de sable
le vent siffle masquant la succion molle aspirant ses pieds vers un fond maléfique

les sirènes
et l’obscurité
seuls repères dans le chaos
la sueur plus glacée à mesure qu’il s’enfonce

il entend
la rivière proche
tend les bras se secoue il hurle

brume d’aube
glisse doux linceul

de l’oubli

 

Suite berlinoise 1 2 4

Les six poèmes composant cette suite ont leur origine dans quelques impressions ressenties lors de mon court séjour à Berlin pour participer à la création de l’oratorio « Mémorial » de Thierry Machuel, œuvre d’espoir pour la commémoration de la guerre de 14-18. Leur forme est le bigollo, que j’affectionne. Le contenu ne vise pas à l’exactitude, mais voudrait exprimer des sensations ressenties en parcourant quelques lieux de cette ville.

Systoles : Précédent Suivant