Mon bisness

Je m’en allais, le pèze en mes poches bourrées ;
Incognito sous un panama tropical ;
J’allais sous les ciels chauds vers un pays vénal ;
Oh ! là ! là ! quelles mains avides j’ai serrées !

Ma magique valise avait un double fond.
– Grand ami des seigneurs, j’engrangeais dans ma course
Des titres. Mon enseigne était à la Grande-Ourse.
– Mes clients potentiels vivaient dans le bas-fond,

Et je les retrouvais dans la salle des coffres,
Ces bons soirs sans témoins où s’échangeaient des offres,
De sociétés écrans, en des lieux enchanteurs

Où, baignant au milieu des ombres financières,
Comme un aimant, je remplissais mes gibecières
De métal faisandé, les yeux sur les compteurs !

A. Ribaud

 


A l’initiative de Bernard Maréchal, une série de réécritures a fleuri sur la liste oulipo sur le thème des évasions fiscales révélées par le scandale des « Panama papers ». Cette réécriture de « Ma bohème » d’Arthur Rimbaud est ma contribution.
Posté sur la liste Oulipo le 6 avril 2016.

Oripeaux : Précédent Suivant