Hombre de hielo

Homme  glaçant  –  veuf  –  je  suis  le gémissant.
Ma  tour  abolie,   mon  astre  posthume,
D’un soleil  noir montrent l’amertume.
Offre moi, comme au fond descends,
La  mer  et  la  fleur   qui sent.
Suis-je le fer ? l’enclume ?
Reine, ensemble fûmes !
Homme   glaçant
Fus,   versant
Aux brumes
Sang.


Une tradition s’est instaurée de récrire le Desdichado de Gérard de Nerval en de multiples versions où sont appliquées les contraintes explorées par Oulipo. Ce mouvement a bénéficié de l’impulsion forte de Nicolas Graner qui a réuni sur son site un ensemble imposant d’avatars de Nerval écrits par lui et de nombreux membres de la liste Oulipo. La proposition par Martin Granger d’une nouvelle forme, le girondeau, m’en donne à nouveau l’occasion.
Posté sur la liste Oulipo le 12 juin 2014.

Oripeaux : Précédent Suivant