il bravo

dieu faucheur
long temps jusqu’envol
vers grand champ bleu qu’enjeu fait luire
épique jeu franc de gamins franchit vastes bords

feu de branches
long temps jusqu’envol
parfum brut de chairs qu’on jugule

fuir des brèches
long temps jusqu’envol

chant des faibles

Ce poème est une tentative d’allier la contrainte de la Belle Absente à la forme du Bigollo. La contrainte de la Belle absente s’applique à chaque vers de longueur au moins 8 ainsi qu’aux couples de vers de longueurs 3+5 ou 5+3. Le nom caché ici est donc de 7 lettres, et comme le refrain intervient dans quatre couples de vers, il se voit interdire 4 lettres.
Posté sur la liste Oulipo le 12 mars 2013.

Vagabondages : Précédent Suivant