Homophonies

De fréquents exemples d’homophonies sont proposés sur la liste Oulipo. Ci-dessous mes contributions, ainsi que quelques essais personnels.

11-02-2013 : Annonce de la retraite du Pape. En son honneur une innocente effronterie holorime:

Missa est

Le Pape est élu
Le Pape est Pierre
Le Pape bénit : la famille est normale
Le Pape jouit de l’infaillibilité
Le Pape a droit à sa retraite anticipée

Le Pape était lu
Le Pape épie hères
Le Pape, bée, nie la femme : Hyène or mâle ?
Le Pape joue, hideux, lymphe haïe, bile : ite
Le Pape adroit : « Ah, Sartre est anti ? – si paie… »

3-04-2013: Dans une série de réactions à un poisson d’avril parlant de limaces, communiqué par Roland Brasseur sur la liste Oulipo, cette conjugaison:

Est-ce tes tiques ?

Limace lie masses, lits. Ma lime à scions lime acier. Lyme : as y erre.

Exégèse:

Quand au plumard tu te prélasses
Et ronfles tel scieur de bûche
Crains l’insecte malin qui chasse
Ne tombe pas dans ses embûches

19-05-2013: En réponse à Gilles Esposito-Farèse qui, sur la liste oulipo, invitait à écrire des haïkus (et même sonnaïkus) « à taille de guêpe », dont les vers de 5 pieds soient plus longs que les vers de 7 pieds, cette réponse par un haïku homophone:

Vingt, d’Yvain, d’hie vainc !
Vin, dive: indy vint, divin.
Vain dit: vint d’Yves, hein ?

et son exégèse:

Juste armé d’une dame il serait le vainqueur
Du noble chevalier qu’épaulerait sa suite ?
Dieu du skate il serait, contre une bonne cuite ?
Laissez : ce long babil est d’Yves la liqueur.

11-06-2013: A l’occasion d’un appel à contribution de la revue HOAX, un essai d’homophonie bilingue:

ma démesure  made me sure

Ornements comme uniforme
De ces chimistes hors norme
N’obvient au triste bilan
Le monde est sanguinolant

Bridle, suitable dress, emblem, o insane green chem is equal. I’m on a desert.

He was followed by his boy
Such obsequious man enjoy
Equipped with a liquid mind
Bringing what you ought to find

Brid le suit à bled : ressemble moins à nègre en chemise qu’à limonade. Sert.

27-06-2015 : Robert Rapilly a proposé des «distiques à morale homophonique». Plus exactement un distique suivi d’une morale de la forme «X’ de X» où X’ reproduit un mot X par homophonie. Voici mes contributions:

De l’oiseau maison s’envolait,
D’un point de glu rafistolé.

Nid colla de Nicolas

Ma belle couenne on veut voler
Mais je l’enferme à double clef !

Gras n’erre de Graner

Que, tancés, les enfants de chœur
N’arrosent le sol de leur pleur

N’ondent d’yeux de Nom de Dieu

En fin de messe plaisanter ?
Oh, mon Père vous vous vantez.

Vanne Ite de vanité