Variantes du Positiméride

Tous les amis, Oulipotes ou Twittérateurs, qui le souhaitent sont invités à me proposer, en plus du poème du jour,  leurs variantes, accueillies avec joie.  On les trouvera ci-dessous, regroupées par auteurs, dans l’ordre d’apparition de ceux-ci sur le Positiméride :

 

Floriane Austruy

24 juin – 8 Charlemagne – Charles Martel

Cette heure a replié son manteau retors hélas…
Cachée par roulées de sorts, mais a retourné l’art !

25 juin – 9 Charlemagne – Tancrède

Ton âme en croix sur le désert
Tu apprends ces rouges d’éther

26 juin – 10 Charlemagne – Saladin

Souffle à l’art, à demi son
si ample, sa dulcinée…

27 juin – 11 Charlemagne – Marina

Mon art relie nos âmes

1er juillet – 15 Charlemagne – Léon IV

L’été ouvre un livre
Longue et honnête ivresse

 

Dominique Hasselmann

30 mai – 11 Saint-Paul – Martien

L’air suspendu
Le vol élargi
L’oiseau s’immisce
La plume grince
Le pâté d’alouette attend

(sans connaître la règle)

 

Annie Hupé

21 mai – 2 Saint-Paul – Cyprien

RER A

Cergy-Paris… Blaise n’y
croyait pas ! Forte idée neuve
choyée puis proscrite – Bien !
Cours-y, pitre, loin de nous
cours-y, parolier d’enfance.
Crayon, papier, lignes… Lien.

 

Bernard Maréchal

2 mai – 11 César – Ptolémée Lagus

Partout on la remmène,
Hélas, la galeuse !

3 mai – 12 César – Philopoemen

Pécheurs voilés,
on part,
pour demeurer sains.

4 mai – 13 César – Polybe

Pangolins hybrides ?
Pas bon le symbole !

et

Pâlots, les boys ? Bordel !
Patrouillez-y ! Buvez !
Pour trois zlotys, baisez !
Pas vous, les psys benêts !
Papouilliez yeux baissés ?
Pantouflards, beys baveux,
Patrons, lobbys, banquiers
Picoleurs s’y berçaient ?
Profond, le Styx, bon dieu !
Hop ! On les y balaie.

5 mai – 14 César – Alexandre

À Claude, beaux agendas fervents :
dans l’âge doux, sans prendre trop cher,
dans le relax, attends donc rêveur.
Alors mes vœux t’auront déridé !

(pour l’anniversaire d’un Claude)

6 mai – 15 César – Junius Brutus

Je veux un discours sobre sur un ton puissant.

9 mai – 18 César – Annibal

Sans ennemis, bétail lent.

10 mai – 19 César – Paul-Emile

Partageux ? Les premiers bâillonnés !

13 mai – 22 César – Mécène

Magie ! Car ce printemps,
Mai décoiffe nos chefs :
Mèches courtes, longues,
Mille cheveux gonflent.
Mille coiffeurs chantent,
Mais les chauves bronzent !

15 mai – 24 César – Nerva

Nous, les revenants,
Bons êtres vivants,
On peut rêver aux
Nappes pour vin blanc
Sans crever vegan :
Viande, grives, champ’.
Vingt degrés, voilà
Un deal ravissant.
Dans ce rêve-là,
Bon retour : vingt ans !

18 mai – 27 César – Aétius

Cache ton virus puis
Arrête-toi ! Tousse !

19 mai – 28 César – Trajan

positiméride-bernard-marechal-19-05-20

et

Stupre ? Ganja ? Crack ? Schnouf ?
Tendres trajets planants…

20 mai – 1er Saint-Paul – Jacques

Je sais ce que veut Vénus :
Je vais croquer tous ses seins !
Jamais coquin ou pervers,
Je fais ce que veut Éros…

21 mai – 2 Saint-Paul – Cyprien

Cent yens pour trois livres, non !

22 mai – 3 Saint-Paul – Athanase

Dans tout humain vient la stupeur
Quand tout choit dans un grand sommeil.
Rattachons la nuit au soleil !

23 mai – 4 Saint-Paul – Jérôme

Jeu des rois, tous menteurs,
Jeunes très prometteurs :
Jureront, promis, leur
Job sera programmé.
« Je peindrai vos mirages,
juste pour vous mater ;
Je serai vos Marcheurs,
Je serai vos Messies ! »

24 mai – 5 Saint-Paul – Ambroise

Jamais boirez bon vin dans eau.

27 mai – 8 Saint-Paul – Constantin

Tchador noir, c’est trop chaud, mon taliban !
Chipons donc des tergals cintrés Vuitton !

et

Tchador noir, c’est trop chaud, mon taliban !
Courons en slip, et allons tapiner !

28 mai – 9 Saint-Paul – Théodose

Tu hais le noir dont on se vêt,
Et chasses tous démons secrets.
Tachant le soir désormais bleu,
Tes hardes sont de rouges feux.

30 mai – 11 Saint-Paul – Martien

Matador, très fier chrétien,
Matait, craintif, incertain,
Maint taureau trop bienvenu.
Maint taureau, taquin et nu,
Mâchant, routinier, le foin,
Mourrait pourtant dignement.

31 mai – 12 Saint-Paul – Geneviève de Paris

Graver dans le vif,
Saigner,
Vivre de ses plaies,
Avoir vingt ans

1er juin – 13 Saint-Paul – Grégoire le Grand

Gourous et grigous : ils renient le ciel, gras croyants sans dieu !

2 juin – 14 Saint-Paul – Hildebrand

Hormis la dinde, bannir la viande.

3 juin – 15 Saint-Paul – Antoine

À notre tour crions-le :
Quand nous tombons, rions-en.
Avant tout, on doit chanter !

4 juin – 16 Saint-Paul – Austin

As-tu senti qu’il vient ?
Là-haut, sur ton divan,
L’Ankou se tient, riant.
Sans ruser, tu fuis, loin,
L’amour est ta raison.
Mais tu sens ton guignon.
Au bout des temps, il vainc,
À coup sûr, c’est flippant…

6 juin – 18 Saint-Paul – Anselme

À nous seuls est le monde.

7 juin – 19 Saint-Paul – Béatrice

Brave sans tambour ni casque,
Blessé au front, revient chanter,
Bêcher sa terre, puis crever.

et

Belle à tomber, si chatte,
Baise partout, revient comblée.

11 juin – 23 Saint-Paul – Frédéric Borromée

Frère le diable rit :
Voici bientôt prostré
L’homme heureux.

et

Faire le double crédit, c’est bon pour rentiers, fourmis bernées.

12 juin – 24 Saint-Paul – Catherine de Sienne

Couteau tranchant net :
Trois cris noyés dans le sang
Signent un non-lieu.

Coq avait chanté ?
Rôti nous le déjeunons :
Il est bien niqué !

13 juin – 25 Saint-Paul – L’abbé de l’Épée

Seul, là-bas, bleuté, doux, perle le pré secret,
Le grand bourbier perdu, mes glèbes préférées,
Le sable blanc cendré, le ciel épais, le vent…

14 juin – 26 Saint-Paul – Claude Fleury

Chaleur au bout du pré, fleurs blanches du grand lys,
Cruel azur du ciel, fournil de durs rayons,
Colère à fleur de peau, faillite du pur yin,
Choir là-bas, sûr de rien, faible, le cœur broyé.

16 juin – 28 Saint-Paul – Bossuet

Brisons nos liens pour l’été.

17 juin – 1er Charlemagne – Théodoric le Grand

Tu cherches Godot ? Son ridicule sergent rital viendra
Tacher tes godillots rougis, cailler tes sangs brûlants, nigaud !

18 juin – 2 Charlemagne – Pélage

Porter loin la grâce,
Puis héler la gueuse,
Prôner la sagesse
Pour dealer la gueuze.

22 juin – 6 Charlemagne – Jean Sobieski

J’attends, patient, les lois bénignes des kremlins :
Je serai donc très bon bourgeois, c’est si kantien !

23 juin – 7 Charlemagne – Alfred

J’allais frimer, jeudi,
Gauler fric, or, et diams,
Alors faut rien merder.
Mais les flics, mercredi,
Salauds, firent les docks !
Fatal foutoir, ce deal.

24 juin – 8 Charlemagne – Charles Martel

Cherchons la règle de trois, mon amour : toi, et lui ?
C’est charmant, triple le schéma. L’amour te déplaît ?

25 juin – 9 Charlemagne – Tancrède

Titan bancal bardé de fer,
Attaquant courageux du feu,
Tu vas rançonner le dieu grec.
Tes mains vont châtrer ce damné
Trop fat, rancunier et dément.
Tombant noirci, rageur, dupé,
Tu as encouru le danger
Et ta fin criarde, déchue.

26 juin – 10 Charlemagne – Saladin

Pis aller mal défini,
Scandale blanc dédaigneux,
Spectacle sans désir, donc,
Ces sangles au dos fripon ?
Seins faiblissants : deux raisons !
C’est banal mais déprimant.

30 juin – 14 Charlemagne – GODEFROI

Garrot dur et froid : Franco rit.

et

Gros soudard enflé, refroidi,
Godot dort, pensif, rabougri.
Glouton, digne fêtard bouffi,
Gnafron dit refléter l’oubli.
Gai, bon dieu en fera loisir.

 

Et mes propres variantes

9 mai – 18 César – Annibal

Chassant l’ennui brisai l’or.
Lançant mon cri bandai l’art.

10 mai – 19 César – Paul-Emile

Par amour il est mort, silencieux,
Passant sur lui ce maudit linceul,
Prêt à couler, en mer dilué.

11 mai – 20 César – Les Gracques

Lente songerie à ce quai
Où je sens le vent s’engouffrer à chaque assaut d’embruns
Long et sourd glas rongeant ce que j’eus d’espoirs

18 mai – 27 César – Aétius

À l’enfant qui musait
L’ancêtre dit puissant
Aime et tel l’oiseau vis

19 mai – 28 César – Trajan

Torpeur cajole Apnée.
Tout branlait, je stagnais.
Toujours à Jamais nuit.

20 mai – 1er Saint-Paul – Jacques

J’avais conquis un désert
J’avançais quand d’un vent frais
J’eus la clé qui ouvre azurs

21 mai – 2 Saint-Paul – Cyprien

Choit cyprès racine nue
Comme y pleure siffle et geint
Ce typhon surgi des nuits

17 juin – 1er Charlemagne – Théodoric le Grand

Ton chant
ténor des soirs trop gris
court telles guivres au grand froid

18 juin – 2 Charlemagne – Pélage

Partent les anges verts
Par les ciels chargés d’eau
Pleurer l’enfant gommé
Par le glaive aiguisé.
Pantelante agonie.

19 juin – 3 Charlemagne – Henri l’oiseleur

Hors de nos tours
Vit l’insoumis
Près de l’aube
Et du soir

21 juin – 5 Charlemagne – La Valette

Il bravera la bête étrange
La cavale aux flammes traîtresses

28 juin – 12 Charlemagne – Walter Raleigh

Walhalla, tu guerroieras : qu’au loup s’érigent hasts.