Positiméride – César

Le Positiméride, projet d’un an, démarre le 1er mai 2020. Il reprend l’idée des cycles annuels déjà expérimentée avec le lipoméride, le zodianku, le Sankulipo et le Pataméride.  Il se base sur le calendrier positiviste d’Auguste Comte, consultable sur cette page. Chaque jour, sur ce site et sur twitter, paraît un texte suivant la contrainte de la « primitive » : Il s’agit d’écrire autant de syllabes que le nom honoré comporte de lettres, chaque syllabe devant contenir la lettre correspondante.
Ainsi, sur « Oulipo » (qui n’est pas dans la liste) on aurait pu écrire
MMMMMOh qu‘en l‘écrit peinons !
Si un nom est jugé trop court, on peut envisager de le répéter pour former un texte plus long. Ainsi, toujours sur « Oulipo » :
MMMMMPour un plaisir profond,
MMMMMOh qu’en l’écrit peinons !
MMMMML’on hurlerait parfois.
On peut consulter le calendrier positiviste au lien que voici. Notez que cette année 2020 étant bissextile, les jours où deux noms figurent nous utiliserons jusqu’en décembre celui inscrit en italiques.

On trouvera ici les livraisons quotidiennes du mois de César :

1er mai – 10 César – Démosthène

« Donne-moi ton sang ta chair et ton cœur. »
Dru, démon osa toucher, pénétrer.
De femme trop sainte chut le manteau.

2 mai – 11 César – Ptolémée Lagus

Pan ! Tue l’horloger !
Marche réveil,
l’aiguille au sang !

3 mai – 12 César – Philopoemen

Pars, cher fils, loin.
Romps pardon
et me renie.

4 mai – 13 César – Polybe

Pré dort.
L’âne y brait.
Seul.

5 mai – 14 César – Alexandre

L’appel des cieux m’a rendu triste.

6 mai – 15 César – Junius Brutus

Jusqu’aux fonds glaiseux sombre un roi.
Qui tue ?
– L’eau sait.

7 mai – 16 César – Camille

Comme au matin la lueur
Crie aux maris leur laideur
Ces dames filent le temps
Cachant mal mille langueurs

8 mai – 17 César – Regulus

Dormez grands saules moussus.
Sur l’étang au lent flux,
Vos reflets gris,
L’oubli du soir.

9 mai – 18 César – Annibal

l’art invincible en allé
j’avance, un fil bleu dans l’œil

( Annie Hupé )

10 mai – 19 César – Paul-Emile

pitre au supplice – émotion légère
pourrais-tu lasser ma silencieuse ?

( Annie Hupé )

11 mai – 20 César – Les Gracques

elle est sa girofle à chaque nouveau soir
la messagère au blanc carquois sûre et seule

( Annie Hupé )

12 mai – 21 César – Scipion

Seul comptait pour l’innocent
Son chemin pris sitôt né,
Sans courir, pour l’inconnu.

13 mai – 22 César – Mécène

Muet courbé noué
M’éprend ce vent nouveau
Ma descente en enfer

14 mai – 23 César – Titus

Trahi
Tout faussé
Tout finit au Styx

15 mai – 24 César – Nerva

Un pleur ravagea
Nos coeurs morts vivants.
Ne te revis pas.
Notre rêve au ban.

16 mai – 25 César – Marc-Aurèle

Mon amour,
cours sans peur
vers le plein ciel.

17 mai – 26 César – Ulpien

Sur le parvis béni,
Pour le pain,tristement,
Un lépreux, main tendant,
Humble, appelait, tremblant.

18 mai – 27 César – Aétius

la bête est intrusive
la bêtise inusable

( Annie Hupé )

19 mai – 28 César – Trajan

et prend au jeu d’arcane
tu cries au jour l’arnaque

( Annie Hupé )