Pataméride – As

Le Pataméride, projet d’un an, démarre le 1er mai 2019. Il reprend l’idée des cycles annuels déjà expérimentée avec le lipoméride le zodianku et le Sankulipo, et fait l’objet d’une parution quotidienne sur ce site et sur twitter. Il se base sur le calendrier pataphysique inspiré par Alfred Jarry. Chaque jour paraît un haïku suivant la contrainte du beau présent : il ne comporte que les lettres du nom donné au jour considéré par le calendrier adopté par le Collège de ‘Pataphysique. Si la contrainte ne l’impose pas, placer toutes les lettres est un surcroît d’élégance souvent recherché. On trouvera sur une page séparée la version du calendrier conforme à l’original, utilisée pour ce travail.

On trouvera ici les haïkus quotidiens du mois d’As

3 novembre – 1er as – Nativité de Pantagruel.

Vide le vin pur,
Ingurgite la géline,
Dilate le ventre.

4 novembre – 2 as – Se Rrose Sélavy, héroïne.

Le rayon solaire
Viole, en son salon vénal,
La nonne hâlée.

5 novembre – 3 as – Couronnement de Lord Patchogue, miroitier.

La goutte de lait
Lapée à même le plat,
La chatte ronronne.

6 novembre – 4 as – S. Cravan, boxeur.

Va, corbeau sans cœur,
Croasser sur un sureau,
Caverneux crâneur.

7 novembre – 5 as – S Van Meegeren, faussaire.

Frime ! Images fausses !
Vrai ? – ravage imaginaire.
Vie aime mirage.

8 novembre – 6 as – S. Omnibus, satyre.

Irons-nous, ma mie,
Abriter sous un noyer
Notre émoi naissant ?

9 novembre – 7 as – S. Cyrano de Bergerac, explorateur.

La belle aux yeux d’ange
Pleure à gorge déployée
Sa candeur perdue.

10 novembre – 8 as – S. Rimbe, oisif.

bois, rebois, Rimb…bof!
bribes, rimes, éros même,
ombres formées ? biffe !

( Annie Hupé )

11 novembre – 9 as – Equarrissage pour tous.

esquisse tragique
sage qui tue gras et gris
agioteur prospère

( Annie Hupé )

12 novembre – 10 as – S. Abstrait, bourreau.

art brut au bistrot
sa brosse austère attribue
très rare beauté

( Annie Hupé )

13 novembre -11 as – S. Ossian, barde postiche.

Dernier porte-sabre,
Ce héros périt par terre.
Pan ! Trophée en cendres.

14 novembre – 12 as – Dispute du signe + et du signe –

Déguisée en guêpe,
Une déesse teigneuse
Piège un dieu stupide.

15 novembre – 13 as – Moustaches du Dr Faustroll.

Âtre. Odeur du feu.
La chaleur te remémore
L’eau, douce au fœtus.

16 novembre – 14 as – S. P. Bonnard, peintre des phynances.

Notre hôte s’endort.
Sa chienne à ses pieds s’assied
Sans aboyer. Tendre.

17 novembre – 15 as – Navigation du Dr Faustroll.

Il fallut ouvrir,
Un à un, tous nos logis
Au froid du grand nord.

18 novembre – 16 as – S. Cap, captain

Pantin sans instinct
Pinça, tapa, s’attisa :
 » Ni pain, ni pasta ! « 

19 novembre – 17 as – S. Pangloss, humoriste passif.

La foule hurlante
Fit irruption, le sommant :
 » Ton trône ou ta gorge ! « 

20 novembre – 18 as – S. Chambernac, pauvrisseur.

Pauvre suis, née brave
au curé suis asservie
Murmure vipère !

( Annie Hupé )

21 novembre – 19 as – S. Courtial des Péreires, aérostier et inventeur.

À ce roi trop veule
Toutes prières ardentes
Terniront tripailles.

( Boule de neige : mots de 1 lettre puis 2,3, etc. )

22 novembre – 20 as – S. Olibrius, augure.

bariolage oblige
à égaliser les blagues
l’or le blé la bouse

( Annie Hupé )

23 novembre – 21 as – S. Possible, schizophrène.

Bénissez les choses,
Philosophes prisonniers :
En elles l’espoir.

24 novembre – 22 as – S. Lautréamont.

Tonne le métro
Et sa lueur me torture
Sous la terre morne.

25 novembre – 23 as – S. Quincey, critique d’art.

Seyante crinière
De cet artiste assassin
Qui trucide et rit !

26 novembre – 24 as – S. Berbiguier, martyr.

Y es-tu, berger ?
Ta brebis s’est égarée,
Titube et gémit.

27 novembre – 25 as – S. Lewis Caroll, professeur.

Sur le slow paresse
Leur corps à corps érosif,
Sueurs accolées.

28 novembre – 26 as – S. Mensonger, évêque.

Vous, guerre, vous, morgue,
Qu’un semeur serre vos gorges.
Que rose se rouvre.

29 novembre – 27 as – Se Visité, fille du précédent.

Elle file et tisse.
Nette, et de vêture stricte,
Pleure, et ne dit rien.

30 novembre – 28 as – Nativité de S. Swift, chanoine.

Sa descente en snow
S’acheva sans accident
Dans ce tas de foin.