À Nicolas Graner pour ses cinquante ans

« Ah ! qu’au père Nic à l’unisson »

 

À leur cher Nico, ses copains. Voi l’anagramme lunaire, pot-pourri de ses amis. Cinq fois dix ! Qu’en ait autant ! (Françoise Guichard)

Assez de niveau pour commencer la fête gratuite et nerveuse pourvu que ses bougies scintillent quand vient le temps. (Jacques Perry-Salkow)

À moins qu’on ignore, comme un béotien, la gravité et l’énergie du saint-pourçain, on sait le dessein des bacchantes de l’Artense. (Élisabeth Chamontin)

Ah belle niche là commençons la fête gratuite énergique pour boire à ses bougies saintement quand jouirons tant. (Alain Hupé)

Ami tonique ton cothurne lacé va gravir l’inerte oubli pour traverser une enceinte indiquant l’Art mutant. (Noël Bernard)

Ah, l’atonie de ces colombes- qui se grattent les nerfs et leur pourpre bec : ces oiseaux s’inclinent quand c’est leur temps. (Daniel Elmiger)

Contribution à la BLO 16, ouvrage collectif en l’honneur de Nicolas Graner à l’occasion de son cinquantième anniversaire.
Œuvre collective proposée par Latelio (Daniel Elmiger). Chaque partie est lue simultanément, produisant un effet sonore saisissant. Entendre le résultat sur la BLO 16.

Oripeaux : Précédent Suivant