Poteries 2018

Sur la liste oulipo sont lancées quotidiennement des propositions de contraintes qui reçoivent de nombreuses réponses auxquelles j’ai joint ces petits textes.  J’ai commencé par les classer d’après la contrainte utilisée. A partir de 2018 j’ai renoncé à ce classement trop difficile en raison du foisonnement de nouvelles contraintes proposées, et mes contributions sont classées par année.

21 juin

Une souris maréchale fait les chats marrer.

(Contrainte du consept, proposée par Fred Chouip)

3 juillet

Pékin vu mi-joyeux, goûtez bref schwa ludique !

Comment à peu de frais trouver un pangramme hétéroconsonantique ? Une idée : concocter une anagramme du classique « Portez ce vieux whisky au juge blond qui fume. » Les Savoyards sont toujours ravis d’une occasion de faire des économies…

8 juillet

Un distique de pentasyllabes pangramme et palindrome de 51 lettres :

zyxwvutsrqponmlkjihgfadcbe
bcdafghijklmnopqrstuvwxyz

Comme Rabelais inventa le fameux Pantagruel, gros mangeur devant l’éternel, je vous présente un personnage attachant, Jdaghm Zpwyrkx, buveur invétéré.

Jdaghm Zpwyrkx but vin fol q sec [26]

8 juillet

Il se fit croquemort pour gagner de quoi boire
Un jour trouva pendus près de la halle aux grains
Cinq hommes ayant mis un terme à leurs chagrins
Il en livra le lot pour un prix dérisoire

Jdaghm Zpwyrkx :  » Blot : cinq veufs. « 

10 juillet

Regret tardif pour un disparu :

Ce signe menu, graal morcelé :
Georges-Emmanuel Clancier

17 juillet

Ce petit sélénet présentant mes excuses pour les quelques semaines à venir où je serai absent, pris par l’organisation avec mon ensemble vocal d’un concert hors norme à Chambéry.

Aube onc, à ma rade,
L’ancre ai dû lever.
Ô bons camarades,
Lent, crédule, vais.

Mon devoir m’écarte.
De retour saurai,
Monde, voir mes cartes :
D’heureux tour sort est.

16 août

Encore sous l’émotion d’un concert fabuleux, je vous retrouve avec joie et constate que la liste n’a pas chômé. Démarrons tout doux, avec ce petit tercet dans lequel la malice de Gef verrait sans doute un haïku (référence aux échanges sur l’ALVA), tandis que je me borne à célébrer en hexasyllabes la splendeur d’une nature amérindienne que pourtant je n’ai jamais vue.

Pays riant… Maïs… Péons roués.
Luit ciel des dieux.
Céans muet, jouis, fluet poète.

10 septembre

Après la disparition de l’émission « Des papous dans la tête »

Tel peste, posas Dada nu.

19 septembre

Après la mort de cette belle personne.

Marceline Loridan-Ivens :
Vol, ne dis ni race ni larme.

4 octobre

Palindromes anagrammatiques.

Trop sauté ma rue, tôlé. Macron, étalé là, ténor, cameloteur, âme tua : sport.
Et on a mal. Ô roué, le mac. Très trapu, têtu, part sert : camel… Eu or, ola ! Ma note ?

6 octobre

Après l’autodestruction d’une oeuvre de bansky lors d’une vente aux enchères.

So the bye

Bansky s’autodétruit.
Bouts d’art : ska tue yin.