mardi, 26 septembre 2017
A+ R A-

Comment traiter un syndrome de retard de phase ?

De nombreuses méthodes ont été testées pour recaler les adolescents à des heures raisonnables et pour réduire les répercussions diurnes de leurs courtes nuits. Les études internationales ne recommandent que deux traitements(1-2):

  • La mélatonine : Cette hormone est une substance naturelle qui est synthétisée par notre corps. Consommer un complément de mélatonine quelques heures avant le coucher peut réduire le retard de phase. Néanmoins, une consommation répétée pourrait avoir une incidence sur le développement de la spermatogénèse(3-4). Elle pourrait être consommée par l'adolescent juste par intermittence et devrait être couplée à une chronothérapie.
  • Le programme de resynchronisation(5-6) : Il s'agit d'un accompagnement psychologique de courte durée et limité dans le temps pour recaler l'adolescent à un rythme plus efficace. Il s'agit de méthode naturelle et sans médicament. A l'aide de cours, de soutien et de luminothérapie, les adolescents suivant ce programme gagnent au moins une heure de sommeil par jour en 3 mois seulement. Importé de l'Australie et des Etats-Unis, ce programme est disponible en France, rares sont les professionnels de santé qui sont formés à cet accompagnement. L'institut de psychologie du sommeil, Dormium, propose ce programme.

Notons que les somnifères ne traitent pas le syndrome de retard de phase. Il n'existe aujourd'hui aucune étude robuste montrant que l'homéopathie, la phytothérapie, l'acupuncture, les sirops, les plantes, les fleurs de Bach, les huiles essentielles soignent le syndrome de retard de phase.

 

Lever mon ado de bonne heure, impossible ?

Se coucher tôt pour se lever tôt est une réelle épreuve pour les ados et leurs parents. De nombreux facteurs retardent les endormissements: la puberté, la lumière des écrans le soir (ordinateur, télévision, téléphone, tablette), la pression sociale, les réseaux sociaux, la recherche de liberté, l'opposition à toutes contraintes, les fréquentations, désaccords avec les parents, la consommation d'excitant, les grasses matinées le week-end, la dépression ou l'anxiété. Ramener un adolescent dans le bon rythme est un vrai challenge, mais est loin d'être impossible. Face à ces obstacles, faire appel à un professionnel du sommeil, mais aussi à un médiateur neutre, est une réelle aide. Le programme de resynchronisation est un accompagnement par un professionnel de santé spécialisé dans le sommeil. L'institut de psychologie du sommeil propose un stage de resynchronisation à distance via des rencontres par visioconférence.

 

Références scientifiques :

  1. Auger, R. R., et al.. (2015). Clinical Practice Guideline for the Treatment of Intrinsic Circadian Rhythm Sleep-Wake Disorders: Advanced Sleep-Wake Phase Disorder (ASWPD), Delayed Sleep-Wake Phase Disorder (DSWPD), Non-24-Hour Sleep-Wake Rhythm Disorder (N24SWD), and Irregular Sleep-W. Official Publication of the American Academy of Sleep Medicine, 11(10), 1199–236.
  2. Morgenthaler, T. I., … Standards of Practice Committee of the American Academy of Sleep Medicine. (2007). Practice parameters for the clinical evaluation and treatment of circadian rhythm sleep disorders. An American Academy of Sleep Medicine report. Sleep, 30(11), 1445–59.
  3. Lerchl, A. (2004). Melatonin administration alters semen quality in normal men. Journal of Andrology, 25(2), 185–6; author reply 186–7.
  4. Luboshitzky, R., et al. (2002). Melatonin administration alters semen quality in healthy men. Journal of Andrology, 23(4), 572–8.
  5. Danielsson, K., et al. (2016). Cognitive Behavioral Therapy as an Adjunct Treatment to Light Therapy for Delayed Sleep Phase Disorder in Young Adults: A Randomized Controlled Feasibility Study. Behavioral Sleep Medicine, 14(2), 212–32.
  6. Gradisar, M., et al. (2011). A randomized controlled trial of cognitive-behavior therapy plus bright light therapy for adolescent delayed sleep phase disorder. Sleep, 34(12), 1671–1680.