mardi, 26 septembre 2017
A+ R A-

Mon ado se couche tard, est-ce grave ?

Se coucher tard quand il faut se réveiller de bonne heure pour aller au collège ou au lycée n'est pas sans répercussion. Manquer de sommeil impacte sur les résultats scolaires par manque de motivation, humeur irritable, difficultés de concentration et trous de mémoire(1). Les nuits trop courtes causent de la somnolence la journée : ces adolescents peuvent dormir en classe, sont souvent en retard ou absents, ont de moindre performances scolaires et sportives. Le manque de sommeil augmente les risques d'obésité(2) et d'accident de la route(3). Être somnolent la journée est difficile et bon nombre des adolescents consomment des substances pour tenir le coup : café, boissons énergisantes, tabac, alcool, voir des drogues plus dures.

Somnoler la journée, ne pas arriver à se coucher de bonne heure, "s'arracher la peau des draps" le matin sont pesants au quotidien. A la longue, le syndrome de retard de phase perturbe l'humeur(4) :

  • Moins d'entrain, moins de motivation, moins d'énergie,
  • Plus de pensées noires, plus de ruminations négatives, plus d'humeur maussade ou de tristesse, plus de pensées suicidaires.

 

Références scientifiques :

  1. Gradisar M, Gardner G, D. H. (2011). Recent worldwide sleep patterns and problems during adolescence: a review and meta-analysis of age, region, and sleep. Sleep Medicine, 12(2), 110–118.
  2. Mitchell, J. A., Rodriguez, D., Schmitz, K. H., & Audrain-McGovern, J. (2013). Sleep duration and adolescent obesity. Pediatrics, 131(5), e1428–34.
  3. Pack AI, Pack AM, Rodgman E, Cucchiara A, Dinges DF, S. C. (1995). Characteristics of crashes attributed to the driver having fallen asleep. Accident; Analysis and Prevention., 27(6), 769–75.
  4. Sivertsen, B., Pallesen, S., Stormark, K. M., Bøe, T., Lundervold, A. J., & Hysing, M. (2013). Delayed sleep phase syndrome in adolescents: prevalence and correlates in a large population based study. BMC Public Health, 13, 1163.