Connexion

Se souvenir de moi

       
Top Panel
mercredi, 22 novembre 2017
A+ R A-

Suis-je insomniaque ?

Souffrez-vous d'une insomnie pathologique ? Les critères médicaux pour poser le diagnostic d'insomnie sont les suivants:

  • Plainte pour initier ou maintenir le sommeil
  • Durée de sommeil inférieure à  6,5 heures
  • Difficultés à dormir surviennent plus de 3 nuits par semaine
  • Durée de l’insomnie est au moins d'un mois
  • Détresse psychologique ou difficulté de fonctionnement la journée à cause d'une mauvaise qualité du sommeil.

Il est normal d'avoir des difficultés d'endormissement ou des réveils nocturnes en période de stress, quand vous rencontrez des problèmes sérieux ou de grand changement dans votre vie. On parle d'insomnie d'adaptation. On parle d'insomnie pathologique quand les symptômes se maintiennent dans le temps.

Référence scientifiques :

American Psychiatric Association (1994). Diagnostic and statistical manual of mental disorders (4th ed.) (Author.). Washington.

 

17 ans d'insomnie...

Avant les TCC, mon insomnie ?

"Je considérais mon insomnie comme un fardeau impossible à faire disparaitre. La fatigue permanente, physique mais aussi intellectuelle ; impression que l’insomnie était le centre de ma préoccupation quotidienne. Sentiment de gêner mon entourage avec ce problème chronique. La nuit = période négative qu’il fallait parfois « affronter »."

Après les TCC, mon insomnie ?

"Sentiment qu’il y a une solution pour améliorer la qualité de mon sommeil. Dédramatisation sur le sujet de l’insomnie. Idée que je ne suis pas seule à vivre ce problème et que je suis accompagnées. Amélioration notables : endormissements amélioré, durée de sommeil inchangée mais sentiment d’un sommeil plus profond, moins hachuré."

Ce qui m'a été utile dans les TCC ?

"Echange et écoute réciproque. Conseils sur des techniques. Explication sur le fonctionnement du sommeil. Techniques : « la chaussure » [restriction du sommeil] ; se lever quand le réveil perdure, se dire « chouette, je vais au dodo », si une pensée négative arrive, dédramatiser : lâcher-prise. Difficulté encore à me lever quand je suis réveillée tôt le matin (j’attends d’être en vacances pour essayer)."