Connexion

Se souvenir de moi

       
Top Panel
mardi, 26 septembre 2017
A+ R A-

Est-ce fréquent ?

Chez l’enfant

Les enfant âgés de 3 à 6 ans ont des cauchemars occasionnels, ce qui est caractéristique d'un développement normal1,2. Il semblerait que moins de 5% d'enfant entre 3 et 10 ans souffrent de cauchemars fréquents (un ou plus par semaine pendant au moins 6 mois)3. Si les cauchemars pendant l'enfance ne sont pas traités, il y a une forte probabilité qu'ils perdurent à l'âge adulte4.

Chez l’adulte

On estime à environ 5% la prévalence des adultes souffrant de cauchemars fréquents5. Une personne sur trois souffre de cauchemars chroniques après avoir été victime ou témoins d’évènements traumatisants.

Références scientifiques :

  1. American Psychiatric Association. (2000). Diagnostic and statistical manual of mental disorders (4th ed., text rev.). Washington, DC: Author.
  2. Nielsen, T., & Zadra, A. (2000). Dreaming disorders. In M. Kryger, T. Roth, & W. C. Dement (Eds.), Principles and practice of sleep medicine (pp. 753–772). New York: Saunders.
  3. Reimao, R. (1994). Les parasomnies [Parasomnias]. In M. Billiard (Ed.), Le sommeil normal et pathologique [Normal and pathological sleep] (pp. 346–357). Paris: Masson.
  4. Schredl,M., & Heuser, I. (1999).Nightmares in children: Correlations to personality and stress. Sleep Research Online, 2(Suppl. 1), 276.
  5. Spoormaker, V. I., Schredl, M., & van den Bout, J. (2006). Nightmares: from anxiety symptom to sleep disorder. Sleep medicine reviews, 10(1), 19–31.

Imaginerever

Imaginerever

 

Validation scientifique du traitement des cauchemars