X

Accès réservé

Identifiant :
Mot de passe :

Photo aléatoire

Derniers commentaires

Marie assistante équipe 67 dans GTJ 200, la course la plus longue au monde!
JR dans GTJ 200, la course la plus longue au monde!
JR dans Récit d'une première Transju
Marco dans Une Finlandia crampée!
la faune dans Une épopée fantastique!

Sponsors

Aucun commentaire 1er trail de l'année !

Ca y est ma saison en basket est enfin lancée !! Et quoi de mieux pour commencer, une bonne balade sur les monts jura... enfin balade c'est un grand mot, pour ma deuxième participation à l'uttj, j'ai décidé de faire cette fois ce trail en solo, deux fois 55km sur deux jour avec bivouac sous tente entre les deux courses. Je pensais que ca allait être dur, j'avais tord c'était pire que ça ^^

Samedi : réveil 4h30 pour aller direction Saint-Claude, départ de la course à 7h pour l'instant tout va bien, le dossard est prêt, chaussure lassé, casquette serrée, j'ai qu'une envi commencer à courir !
Et c'est parti, tout le monde a bloc je sais pas ou me mettre vu le profil de la course je pars doucement, marche dans les bosses premier km avalé en à peine 12 min à 6min des premiers... easyyyyyyy !
Jusqu'aux 25ème km tranquil mais quand je regarde la montre et que j'ai déjà 3h30 de course je me dis que ca va être très long :) Les bosses s'enchainent et les départ rapides de devant commencent à se faire sentir une dizaine de cadavres de trailleurs en perdition gisent sur les bas côté de la course tento sur les troncs tento dessous, certains font demi-tour, j'en ai même vu un dormir (au bout de 27km de course faut me faire quand même^^), je n'ais jamais vu ça (la chaleur y est pour beaucoup)  

Après avoir ri de mes compères dans la bosses précédentes je n'échappe pas à la règle moi aussi je coule une bielle dans la bosse de roche blanche  montée interminable (environ 1h30), je ne m'arrête pas mais je monte à un rythme très lent. Puis à 15km de l'arrivée les crampes arrivent et ne me lâche pas jusqu'à la fin. Je boucle au finale le parcours de 55km et 3500m de D+ en 10h02, les 10 dernier km étaient interminable, on se demande même comment on va pouvoir repartir le lendemain.

Une bonne douche un bon repas, une bonne bière, je monte la tente et je dors en moins de temps qu'il ne faut pour le dire ahah.

Le dimanche matin réveil 6h, au programme démontage de tente petit dèj et... encore 55km de course, j'en ais déjà assez rien que d'y penser mais bon je dois aller au bout.

7h départ, direction les mont jura je m'affole pas, j'en ais tellement chié la vieille que aujourd'hui je gère, donc tranquil de chez tranquil l'objectif étant d'arriver. Je cours au plat et en descente, je marche en montée et je profite enfin de la course. a aucun moment je suis en difficulté comme la veille, je me permet même de faire deux trais descente un peu rapides pour le fun (mais pas trop quand même j'ai les jambes en vrac complet ^^)
Arrivée à la borne au lion et au crêt de chalam je me dis que c'est gagné, le gros de la course est fait plus que quelques coup de cul, une vingtaines de km et j'atteindrais mon but ! Et cette fois je boucle les 55km 2500m de D+ en 9h20, un peu plus rapide que la veille mais des paysages encore plus magnifique avec ce beaux temps.

19h30 de course en deux jours, je suis KO mais heureux d'être arrivée au bout, franchement je pensais que ça allait être plus facile que ça, c'est le trail le plus dur que j'ai jamais fait ^^

Maintenant récup et on se retrouve fin Août pour un autre défis de taille, un Orignal de plus prendra le départ de la CCC !! Yeah j'ai pas fini d'en baver hiiiiiiiiiiii

A bientôt les fondus !!

Max (Claude)
Le 21 Juillet 2015 à 21:08Maxime
Aucun commentaire Dossier partenaires

Messieurs les partenaires bonjour,

C'est ici que vous pourrez télécharger notre dossier plus complet, et par suite si vous le souhaiter nous contacter à l'adresse suivante: originhaut.team@gmail.com

http://fex.insa-lyon.fr/get?k=dgcH27Jk8OCZpnwoJkJ

Vous pouvez également trouver ici notre brochure qui résume toutes nos offres


En espérant vous avoir sur nos combinaisons cet hiver,
Sportivement,

Le team Origin'haut
Le 18 Juillet 2015 à 16:03JR
Aucun commentaire Réunion au sommet (du Mont d’Or) pour les origin’h


Samedi 13 juin 2015 le restaurant de la grangette, QG des origin’haut, accueillait une nouvelle fois une réunion au sommet.
A l’ordre du jour, rigolades et récits épiques animaient la soirée ! Entre 2 éclats rires le bilan de saison, l’avenir du team, et la recherche de partenaires étaient au programme.

Après un coup de fusil mouillé, la saison 2014/2015 des origin’haut s’est lancée au challenge des 3 fondeurs sur la piste des Tuffes où Elise Nicolas, dit « la machine » ouvrait le compteur à podiums des blanc et or. Ce dernier n’a cessé de grimper tout a long de la saison avec notamment le titre de champion régional de sprint pour Corentin, de vice-champion pour Arnaud dit la Dure, également champions régionaux de relais avec Bois d’amont François et Elise, les secondes places de Corentin et la Faune (Anne Flore) au dantesque marathon du Turchet où des attaques en escaliers étaient de mise.

Bien sûr nous ne pouvons pas oublier de citer une nouvelle fois La machine victorieuse du challenge régional longue distances (challenge montagne du jura). Tout en continuant sur les classements généraux, les belles places de Corentin et Speedy (Clément Bournez) à la coupe du Doubs sont preuve de régularité et de présence sur la majorité des courses régionales.

Le team a également bien été représenté sur le circuit longues distances à tous niveaux, tout d’abord régional avec une belle vague blanche et or sur l’envolée nordique, la traversée du massacre, le marathon du turchet, et la mara, ensuite national avec l’étoile des saisies et le plateau des Glières mais aussi international avec l’Engadin ski marathon, la  traditionnelle Finlandia-hiihto, la mythique Vasaloppet et bien-sûr notre chère et tendre Transjurassienne.

Apporter du sang neuf à notre équipe a été une décision prise à l’unanimité. C’est avec grand plaisir que nous accueillons dans nos rangs cette année Martin Romarie du ski club SAMM. Le couteau entre les dents, il sera à coup sûr un des gros outsiders de la saison à venir. Le mercato n’étant pas fini, de grosses affaires peuvent encore venir affoler la toile et le président n’a pas fini de transpirer pour négocier les contrats.

La saison n’aurait pas été aussi prolifique sans le soutien de nos fidèles partenaires l’optique des 4 villages, audition grenier, 24 de Montbenoit, Rouget de Lisle, Julbo, la grangette, Atac et charpentes des hauts bois. Merci à eux !
Si vous souhaitez associer l’image de votre entreprise à une équipe de copains pleine de vie et partageant le ski de fond comme passion, n’hésitez pas consulter notre site internet pour plus d’informations.

Pour sa dixième année, le fameux leitmotiv du team  « Vivre ski, rigoler ski » est plus que jamais d’actualité.
Le 25 Juin 2015 à 12:08Cocoj
Aucun commentaire C'est la reprise !


Voilà quelques temps que nous n'avons rien posté... Rassurez-vous, nous sommes bien tous vivants mais nous n'avons que très peu de temps libre en raison d'une reprise intensive de l'entrainement... !

Pour résumer la fin de saison, nous avons bien profité de la neige jusqu'au dernier jour de damage et avons ensuite dignement célébrer l'arrivée du printemps avec notre traditionnel festibal (eh oui le skieur aime autant la neige que les soirées !).

Après une courte trêve, place aux baskets et aux vélos, de nombreux Orignaux ont d'ailleurs fièrement représenté le Team sur le Saugeathlon !
Quant à moi, n'étant pas dispo ce jour là, j'ai pris ma revanche le week-end dernier sur le trail de Tarentaise, un coin perdu dans la Loire, presque autant que notre Haut Jura profond, mais tout aussi accueillant.
Au programme, 10, 20 ou 30km, j'hésite entre le 10 et le 20km, mais courant sur une tendinite depuis la reprise, la voix de la sagesse m'oriente sur la plus petite distance.
Ne connaissant pas la région, je pensais que c'était tout plat, mais erreur, il n'y a pas que dans le Jura qu'il y a des montagnes ! ^^
Profil atypique avec un départ descendant, puis légère montée pour rejoindre un signle track fort sympathique et très valloné, puis une courte partie de plat pour rattraper une descente et terminer par une dernière montée de 3km pour rejoindre l'arrivée !
Je pars assez fort et prends de suite la tête féminine sans connaitre le niveau des autres, j'arrive à accrocher un groupe de mecs assez longtemps mais la dernière bosse aura eu raison de ma fougue, je n'arrive plus à suivre, c'est là qu'on voit qu'on n'a plus 20 ans !
Je termine donc dans le top 10 au scratch et 1ère femme devant une ancienne triathlète locale.
A noter la victoire de Séverine Bovero sur le 26km devant Elisabeth Coupat, deux skieuses qu'on connait bien, et qui, je l'ai appris ce week-end, sont originaires de là-bas.
Félicitations aux organisateurs pour le parcours vraiment varié, leur gentillesse et le ravito d'arrivée au top !

Je suis très satisfaite de cette reprise mais il va falloir freiner car mon tendon d'achille ne va pas supporter très longtemps la course à pied... Place au biclou mais surtout la semaine prochaine la Transju'trail mais côté organisation, n'hésitez pas à vous inscrire !

A bientôt pour de nouvelles aventures orignales...
Le 30 Mai 2015 à 22:23Cocof
2 commentaires GTJ 200, la course la plus longue au monde!


Après un long moment sans dossards, me voilà enfin au départ d'une course, et pas n’importe laquelle, la plus longue du monde!!!

c'est en octobre dernier que mon ex-colloque Manon Mougin me propose de faire l’aventure avec elle. Ni une ni deux, j'accepte et nous voilà embarquée toutes les 2 dans une expé de fou! :)

Avec un début de saison sans neige et le boulot par-dessus, je n’ai pas trop eu l'occasion de skier à mon gout pour être réellement prête comme je le souhaitais... Idem pour Manon qui rentrait de Nouvelle Zélande mi-janvier.
Notre point commun, une Transju comme plus grosse sortie! :D

Une semaine avant, nous n’avons toujours pas eu le temps de skier les 2, mais tampi, nous misons sur notre jeunesse, notre fraîcheur et un ravito 5 étoiles!

Vendredi matin, après mon cours d'alpin, je saute dans notre camion de compète que Léa nous a dégoté et direction Giron!

15h40, c'est notre horaire de départ du prologue. Il fait grand beau, on glisse pas mal, on est plein d'énergies positives... c'est top! Après une balade de courtoisie partagée avec des collègues pyrénéens, nous nous rendons au repas de pré course. Toutes les équipes sont là, affûtées et heureuses de partager une si belle expérience!

2h30, le réveil sonne, nous sommes tous au taquet dans la salle à manger, tout le monde est prêt autour de nous....
4h, le départ est lancé! Petit footing avant de chausser les skis! Nous ne sommes pas trop mal placées! Il ne fait pas froid du tout c’est un excellent point !
Skis aux pieds, nous partons pour 15kil de montée…. La neige est bien glissante, nous nous mettons dans un petit rythme mais nous commençons à vraiment avoir chaud…

Heureusement, la borne au Lion passée nous nous lançons dans une giga descente qui nous rafraîchit un bon coup !! Tellement que les cuisses nous brûlent ! Très vite nous retrouvons notre ravitailleuse de choc à la Simard !

La table est sortie, dessus autant de victuailles qu’un coureur n’espère… c’est nikel !!
Puis nous continuons notre chemin. Nous sommes un moment seules et ce n’est pas sans déplaisir ! Ça fait quand même du bien de ne pas sentir une autre équipe à nos trousses ! Le paysage est magnifique, le rose de l’aube se lève dans les Bellescombes… Rapidement, Hélène et Jackie nous rejoignent… Nous skierons avec elles jusqu’à la Darbella, le ravito suivant, puis nous les rattraperons aux Rousses pour continuer ensemble jusqu’à Bois d’Amont. Par moment il fait frais, mais la montée du Risoux toute proche ne mettra pas longtemps pour faire son effet !

A Bois d’Amont, nous attaquons le salé, il est temps de penser à la suite des choses. Il fait un temps magnifique, nous avons toujours autant la pêche et nous discutons toujours autant ! ;)

A Chapelle nous nous arrêtons déguster une tomato soup’ offerte par l’association GTJ, c’est Top !
Nous sentons quelques douleurs à l’intérieur des pieds… je crois que nous devrons nous arrêter à la prochaine halte pour panser tout ça…

Pré Poncet , Letlet, Citadelle… et Liadet… Notre ravito tant attendu (et oui on commençait à sérieusement avoir faim et mal aux pieds !)
Comme d’hab, ravito 5 étoiles, pansage des bobos, massages des épaules et 30min plus tard nous repartions… Mouthe, La Source du Doubs avec les cloches et les encouragements de l’ESF et enfin la montée infernale… le MONT D’OR….
Chaleur, neige brassante, un peu moins de jus, c’est la partie dans laquelle j’ai le plus souffert… Les pyrénéens qui nous suivaient de peu sont revenus dans nos skis et nous avons fait route ensemble jusqu’à Métabief. Entre temps, des malins qui s’étaient amusés à bouger les fanions nous ont fait gagner 4km en plus.

Métabief… je suis défaite, il fait chaud, j’en chie grave, des micros crampes s’amusent avec mes quadri… et nos pieds nous traquassent toujours. Donc Re-pansements, Re-hydratation, Re-gavage et Re-ski…. Durant cet arrêt nous avons perdu du temps sur l’équipe d’Hélène et Jackie qui nous reviennent dessus dans les bosses des Fourgs… Nous faisons route ensemble jusqu’au Ravito de la Coupe.
Les pieds ne sont tjrs pas top mais à 40km de l’arrivée, nous décidons de laisser tomber et de serrer les dents jusqu’au bout !

Nous rejoignons le Tillau via des pistes en plat montant, ce qui me permet de me refaire un peu. Puis descente à pied jusqu’aux Verrières. Ça fait un bien fou de marcher un peu ! MDR !!!
Petit Ravito avant de partir pour la montée fatidique… A nos trousses Max et son collègue !

Montée aux Cernets horrible pour moi, chaque montée devient un véritable calvaire… Manon bcp moins et c’est elle qui me donne le rythme !

La température commence à descendre, la piste se retend, ça va bcp mieux qu’avant, malgré les fausses traces. Le soleil commence à se cacher et la lune à montrer son nez… il va être temps de ressortir les lampes…
Puis rapidement arrive la montée mortelle du Châteleu… l’horreur… longue, en dévers, enfin tout ce que je déteste… mais il est où le sommet de la bosse ? Il est où le ravito…. Je commence à en avoir marre de faire que de montée moi !!!! Nous traversons une route… mais non c’est pas encore là….

Puis nous distinguons quelques lumières un peu plus haut… ça y est nous tenons le bon bout, ouf, le ravito est là ! :D
Ici des coureurs ayant déjà fini nous encouragent (bon c’est un peu sadique qd même !). nous remettons la veste, la lampe et nous élançons pour au départ 10km mais qui en réalité se sont transformés en 15km au moins….

Au Gardot nous sommes soulagées, nous savons que nous tenons le bon bout, au Meix Musy nous croyons voir l’arrivée mais en réalité ce sont des gyrophares d’ambulance… raté… un monsieur au bord de la piste nous informe qu’il reste 3km… plus loin un autre nous dit 4km… Manon grogne un peu… nous VOULONS EN FINIR !!!! :D

Puis petit passage en forêt, deux virages et nous entendons le speaker non loin… des lampes nous attendent, des applaudissements nous réconfortent… ça y est nous y sommes… dernière ligne droite… nous entendons nos noms dans les enceintes… les lampes et les flashs nous éblouissent.

Le coach est aux anges, notre ravitailleuse nous serre fort… nous sommes arrivées, c’est fini, l’aventure se termine… nous qui n’étions pas certaines de franchir la ligne d’arrivée au début, y sommes parvenu, et cerise sur la gâteau, à la deuxièmes !

Il est 20h10, nous avons skié 16H10 pour parcourir ces 196km… c’est top… nous sommes sur un nuage remplit d’endorphines !
Le 29 Mars 2015 à 19:05Salomé

< Précédente    1  2  3  4  5  6  Suivante >