Le Brevet de Sécurité Routière (B.S.R.)

Obligatoire en France pour les jeunes âgés de 14 ans ou plus désireux de conduire un deux roues de 50cm3, le BSR (Brevet de Sécurité Routière) est-il assez connu ?

Le B.S.R. c’est quoi ?

Le BSR (Brevet de sécurité Routière) a été mis en place par le gouvernement français en 1997 car le nombre d’adolescents victimes d’accidents de cyclomoteur 50cm3 (mobylette, mécaboîte et scooter) ne cessait de croître… La sécurité routière explique cette hausse des accidents par plusieurs facteurs : technologie des engins plus complexe, circulation plus dense et fonction à la fois utilitaire et ludique…

Concrètement, le BSR consiste en un examen à la fois théorique et pratique des aptitudes du jeune à rouler en deux roues 50cm3 dans de bonnes conditions. Une fois cet examen réussi, le jeune reçoit une attestation qu’il devra pouvoir présenter aux forces de l’ordre (Police ou Gendarmerie) en cas de contrôle, afin d’attester qu’il est habilité à conduire un deux roues d’une cylindrée de 50cm3 et ne dépassant pas les 45 km/h. Si le jeune se trouve dans l’incapacité de présenter son certificat de BSR, il est passible d’une amende forfaitaire de 35 € !

Tout le monde est-il concerné ?

Heureusement ou malheureusement, non. Cette mesure ne s’applique aux personnes âgées de 16 ans qu’à compter du 1er janvier 2004 (cela concerne donc les personnes nées après le 1er janvier 1988). Autrement dit, les personnes nées avant le 1er janvier 1988 peuvent rouler sans BSR ! Pour toutes les autres, le BSR est obligatoire à partir de 14 ans et ensuite sans limite d’âge, après avoir obtenu l’ASSR (Attestation Scolaire de Sécurité Routière) de niveau 1 minimum, ou à défaut l’ASR (Attestation de Sécurité Routière)… A noter également, l’ASSR de 2ème niveau ou l ‘ASR sont maintenant obligatoires pour passer les permis moto (A, A1) et auto (B).

Comment ça se passe coté A.S.S.R. ?

Les épreuves théoriques de l’ASSR de premier et de deuxième niveau sont organisées chaque année en mars dans tous les établissements publics ou privés sous contrat qui relèvent des ministères chargés de l’Éducation nationale, de la Justice, de l’Agriculture, de la Défense ainsi que dans les établissements français à l’étranger :

  • ASSR niveau 1 : Se déroule au collège en classe de 5ème (cinquième), obligatoire pour passer au niveau pratique du BSR.
  • ASSR niveau 2 : Se déroule au collège en classe de 3ème (troisième) ou dans une auto-école.

Après avoir visionné une série de séquences vidéo illustrant vingt questions à choix multiples et répondu à ces questions, le jeune se voit remettre une note sur 20. L’ASSR est attribuée aux élèves ayant obtenu au moins 10/20 à l’épreuve et donne lieu à la délivrance d’une carte. Avec cette carte, le jeune peut se présenter à l’examen pratique du BSR.

Le BSR est un examen pratique obligatoire pour pouvoir conduire un scooter ou tout autre cyclomoteur (50 à boîte, mobylette…) dès l’âge de 14 ans. La personne désirant passer cette partie pratique doit avoir obligatoirement obtenu l’ ASSR de niveau 1. Sans cette attestation en poche, la personne ne sera pas en mesure d’accéder à la partie pratique du BSR. Le BSR est validé après cinq heures de conduite d’un deux roues d’une cylindrée de 50cm3 dans une circulation réele sur route, suivi d’un moniteur d’auto-école.

Durant ces cinq heures de conduite, l’élève sera évalué sur plusieurs points essentiels, à savoir principalement : choisir sa position sur la chaussée, franchir une intersection ou changer de direction, circuler dans des conditions normales sur route et en agglomération, rester maître du véhicule dans les situations présentant des difficultés particulières… En bref, il s’agit d’un condensé de ce qu’on apprend dans le cadre d’une formation pour le permis de conduire.

Au final, si l’examen s’est bien déroulé, le formateur appose sa signature accompagnée de la date et du cachet de l’établissement au verso de l’ASSR. Ce document atteste de la réalité de la formation et autorise le jeune à conduire un cyclomoteur ou un scooter dès l’âge de 14 ans. Attention : L’examen pratique du BSR n’est pas gratuit dans les auto-écoles agréées, renseignez vous !

Faut-il être assuré ???

Avant toute chose, voici une évidence : en cas d’accident en deux roues 50cm3, si le conducteur n’est pas en mesure de présenter son Brevet de Sécurité Routière alors qu’il devrait l’avoir, aucune indemnisation ne sera accordée par l’organisme d’assurance quel que soit le montant des dégats. En cas d’accident corporel, les conséquences peuvent être beaucoup plus graves et conduire jusqu’à l’emprisonnement. Le BSR est donc non seulement nécessaire sur le plan sécuritaire, mais aussi pour les assurances !

Dernier petit rappel qui ne peut pas faire de mal : le BSR atteste du droit de conduire un deux roues d’une cylindrée de 50cm3 maximum et ne dépassant pas les 45Km/h. Ainsi, les deux roues débridés ou trafiqués à base de kits 70 sont totalement hors la loi par rapport au BSR. Les assureurs puisqu’on parle d’eux ne sont pas plus ouverts puisqu’ils se contentent de ne pas indemniser les deux roues trafiqués lorsqu’ils sont impliqués dans des accidents ! Ainsi, mieux vaut garder un moteur d’origine !

Source de l’article : http://www.scooter-system.fr

Laisser un commentaire

Advertisement
Vigilence et Prudence sont mères de sécurité !
Commentaires récents
Statistiques
visiteurs
Partenaire


Votez pour mon Blog sur
LeGuideBlog.com