Archive pour la catégorie ‘Le véhicule’

Mécanique en images

[slideshow]

Passer de la voiture de l’auto-école à la votre

Ca y est, vous avez obtenu votre permis toutes nos félicitations ! Cependant le passage de la conduite agréable et souple avec la voiture de l’auto-école à votre vieille voiture à vous risque d’être un changement quelque peu brutal. Je vais prendre ici l’exemple de mon neveu qui a obtenu son permis en juin 2010. Son grand père lui avait laisser de coté une voiture : Fiat Uno de 1990. Alors entre la vieillesse du véhicule plus le fait qu’elle est restée immobile pendant près d’un an et demi, avant de prendre la route il faut absolument tout vérifier et croyez-moi y’a du boulot !

Comment faire convenablement le passage de la voiture de l’auto-école à votre véhicule quelque peu ancien ? Suivez le guide Truckerfv… c’est moi ^^

On va passer de ça……………………………………………………………….. A CA !

Etape numéro une : démonter tout le tableau de bord afin de tout nettoyer !

La voiture n’étant pas toute jeune et surtout ayant pris les intempérie et la longue solitude, la rouille, les insectes, la saleté ect… se sont installés à bord du véhicule ce qui a pour fonction de faire dysfonctionner les installations électriques (clignotants, feux…). Des masses également ne fonctionnent plus ! Alors il faut tout démonter et tout nettoyer. Travail de longue haleine mais qui est totalement indispensable, un simple nettoyage suffit à refaire fonctionner les installations.

Etape numéro deux : Vérifier les fusibles !

N’oubliez pas également de vérifier tous les fusibles, certains d’entre eux peuvent avoir demandé la retraite (dysfonctionnent), il faudra donc tous les changer.

Etape numéro trois : La tête dans le moteur !

Il est également indispensable de vérifier le niveau d’huile, de liquide de frein, de liquide de refroidissement et accessoirement du liquide de lave vitre. Depuis le temps tout ça à du pourrir. Le mieux est donc de vidanger le tout et de remplir une fois propre avec du liquide propre.

Etape numéro quatre : démonter les feux arrières afin de tout nettoyer !

Il faut vérifier les ampoules à l’arrière et regarder si elles fonctionnent toutes. Mais avant toute chose le mieux à faire et de les enlever une par une et de les nettoyer. Enlever la rouille le cas échéant et les saletés qui pourront gêner la bonne fluidité électrique. Quand le feu ne fonctionne pas c’est parfois tout simplement à cause d’une saleté…

Etape numéro cinq : vérification des plaquettes de frein et des tambours arrières !

La rouille étant très tenace, a décidé de s’incruster bien comme il faut au niveau des roues (comme vous pouvez le voir sur les images précédentes) et parfois peut rester collée. Il faut donc « dérouiller » tout ça sinon j’ai bien peur que votre véhicule vous cause bien plus de soucis qu’autre chose. Il faut donc démonter les quatre roues une par une et tout nettoyer afin que tout cela devienne utilisable !
Le mieux également serait de vidanger le circuit de freinage complet, mettre de l’alcool à bruler dans le bocal et purger les freins pour nettoyer tout le système de freinage. Enfin, reremplissage avec du propre ! (peut également se faire quand on se trompe de liquide de freinage !)

Etape numéro six : remontage du tableau de bord !

Après avoir démonter le tableau de bord et nettoyé tout ce qu’il avait à nettoyer, il faut maintenant remonter tout ça ! Veillez à ne pas oublier aucun branchement ! Il serait en effet con de devoir démonter après avoir remonté rien que pour brancher un câble que vous auriez oublier de brancher lol

Etape numéro sept : remplacer ce qui est à changer !

N’oubliez pas de changer ce qui doit être changé comme les essuie-glaces ! En effet les marque qu’ils peuvent laisser lors de l’utilisation sur le pare brise indique qu’ils doivent être remplacés. Sur les anciennes voitures il se peut que le rétroviseur droit (coté passager) soit absent. Si vous avez une réserve ou un stock de rétro, greffez le sur le véhicule.

Etape numéro huit : Arroser l’événement… heu la voiture bien ententud !

Après tant d’effort qui aura demandé un sacré bout de temps, votre voiture prête à se rendre au contrôle technique se doit d’être coquette et aura bien mériter une petite douche ^^

Toutes les images

[slideshow]

Les nouvelles plaques d’immatriculation

La nouvelle immatriculation française qui est entrée en vigueur le 15 avril 2009 pour les véhicules neufs et le 15 octobre 2009 pour les véhicules d’occasion, se base sur le modèle AA-111-AA en vigueur en Slovaquie, et depuis 1994 en Italie. Cette immatriculation est attribuée « à vie » au véhicule qui conserve donc cette immatriculation même s’il change de département ou de propriétaire.

Ce système a trois objectifs principaux :

* simplifier les démarches administratives des automobilistes ;
* alléger les tâches de l’administration ;
* lutter contre la délinquance automobile en améliorant l’efficacité des contrôles des forces de l’ordre.

Il s’agissait également de remplacer l’ancien système FNI, dont l’épuisement était prévisible vers la fin 2025 pour la Ville de Paris.

La procédure d’immatriculation est elle aussi modifiée par rapport à l’ancien système, tant pour des raisons pratiques, que de coût et de sécurisation du système.

Le propriétaire peut faire immatriculer son véhicule partout en France, quel que soit le lieu de domicile, auprès d’un professionnel de l’automobile habilité (garagiste, concessionnaire, etc.) ou d’une préfecture. Un certificat d’immatriculation provisoire, valable un mois et comportant le numéro définitif lui est remis dès paiement des taxes et lui permet de circuler immédiatement. Il reçoit ensuite, dans un délai d’une semaine au maximum, par l’Agence nationale des titres sécurisés située à Charleville Mézières, le certificat d’immatriculation à son domicile par envoi postal sécurisé[7].

Les plaques des véhicules neufs sont posées par les vendeurs (après agrément ou habilitation) ; les plaques sont traçables ce qui permet aux services de police d’identifier qui a posé la plaque.

En cas de déménagement, le certificat d’immatriculation n’a pas besoin d’être réédité. Il est cependant obligatoire de demander la modification du certificat dans un délai d’un mois afin d’y faire figurer la nouvelle adresse. Dès la déclaration (par internet), le propriétaire reçoit par courrier avec accusé de réception obligatoirement (moyen de contrôle de la véracité de l’adresse) un papillon autocollant, sécurisé lui aussi, à coller sur le certificat d’immatriculation.

De plus, un fichier informatique national renouvelé avec inscription des véhicules volés et des infractions impayées, consultable par les patrouilles de police, est mis en place.

Source : Wikipedia

Changement de carte grise

Documents à fournir pour une demande de carte grise pour un véhicule d’occasion déjà immatriculé En France :

- une demande d’immatriculation sur un imprimé officiel qui vous sera remis au guichet ;

- le certificat de cession, rempli et signé par le vendeur et l’acquéreur, sans rature ni surcharge ;

- l’ancienne carte grise signée par le vendeur et portant la date de la vente, sans rature ;

- le procès-verbal du contrôle technique daté de 6 mois (uniquement pour les véhicules de plus de 4 ans) ;

- un justificatif d’identité (carte nationale d’identité française ou étrangère en cours de validité, ou carte de combattant délivrée par les autorités françaises, ou carte de séjour temporaire, ou carte de résident, ou certificat de résidence de ressortissant algérien, ou carte de ressortissant d’un état membre de l’union européenne ou de l’espace économique européen, ou permis de conduire (à condition d’être récent et que le demandeur ne soit pas sous le coup d’une suspension provisoire) ;

- chèque ou mandat-cash (le montant vous sera indiqué au guichet) ;

- un certificat de non-gage à demander en Préfecture (document non obligatoire mais vivement conseillé pour l’acheteur).

Documents à fournir pour une demande de carte grise pour un véhicule neuf :

- le certificat de conformité du constructeur ou document « 3 en 1 » ;

- le certificat de vente ou document « 3 en 1 » ;

- une demande d’immatriculation complétée, datée et signée par le demandeur ou document « 3 en 1 » ;

- un justificatif d’identité (carte nationale d’identité française ou étrangère en cours de validité, ou carte de combattant délivrée par les autorités françaises, ou carte de séjour temporaire, ou carte de résident, ou certificat de résidence de ressortissant algérien, ou carte de ressortissant d’un état membre de l’union européenne ou de l’espace économique européen, ou permis de conduire (à condition d’être récent et que el demandeur ne soit pas sous le coup d’une suspension provisoire) ;

- un mandat d’immatriculation s’il s’agit d’un véhicule pris en location simple de longue durée ou location avec option d’achat ;

- pour une personne morale : un extrait kbis (de moins de 2 ans) et une pièce d’identité (ou copie) du gérant ou d’une personne dénommée sur l’extrait Kbis ;

- chèque ou mandat cash (le montant vous sera indiqué au guichet).

Documents à fournir pour une demande de duplicata de carte grise :

- une demande d’immatriculation sur un imprimé officiel qui vous sera remis au guichet, à remplir et à signer par le (ou les) titulaire(s) de la carte grise ;

- en cas de vol : récépissé de déclaration de vol délivré par les Services de Police ou de Gendarmerie ;

- en cas de perte : déclaration de perte sur l’honneur mentionnant le n° d’immatriculation du véhicule ;

- procès-verbal du contrôle technique en cours de validité (uniquement pour les véhicules de plus de 4 ans) ;

- un justificatif d’identité (carte nationale d’identité française ou étrangère en cours de validité, ou carte de combattant délivrée par les autorités françaises, ou carte de séjour temporaire, ou carte de résident, ou certificat de résidence de ressortissant algérien, ou carte de ressortissant d’un état membre de l’union européenne ou de l’espace économique européen, ou permis de conduire (à condition d’être récent et que el demandeur ne soit pas sous le coup d’une suspension provisoire) ;

- chèque ou mandat-cash d’un montant de 26 €uros (sauf pour motos : 7€ pour 1cv, 13€ pour 2 cv et 20 € pour 3 cv).

Documents à fournir pour une demande de changement de carte grise à la suite d’un changement de domicile (gratuité) :

- une demande d’immatriculation sur un imprimé officiel qui vous sera remis au guichet ;

- ancienne carte grise ;

- procès-verbal du contrôle technique en cours de validité (uniquement pour les véhicules de plus de 4 ans ;

- un justificatif d’identité (carte nationale d’identité française ou étrangère en cours de validité, ou carte de combattant délivrée par les autorités françaises, ou carte de séjour temporaire, ou carte de résident, ou certificat de résidence de ressortissant algérien, ou carte de ressortissant d’un état membre de l’union européenne ou de l’espace économique européen, ou permis de conduire (à condition d’être récent et que el demandeur ne soit pas sous le coup d’une suspension provisoire)

Pour plus de renseignements : http://www.sete.fr/-Carte-grise-.html

La ceinture de sécurité

LA CEINTURE DE SECURITE : TOUT LE TEMPS, TOUS LES JOURS

Le port de la ceinture de sécurité est obligatoire, à l’avant comme à l’arrière.

Le non port de la ceinture reste l’un des principaux facteurs de mortalité. Il intervient dans près du tiers des accidents de la route, qui ont fait 7242 morts en 2002. Le taux de mortalité des non ceinturés est deux à trois fois plus élevé que celui des ceinturés.

En gagnant seulement 5% de port de la ceinture sur tous les réseaux, à l’avant et à l’arrière, plus de 200 vies pourraient être épargnées. Si 100% des usagers bouclaient leur ceinture, ce geste simple et facile sauverait 1000 vies, sans compter les souffrances épargnées aux blessés et à leurs familles.

En ville, ce taux de port peut aisément s’améliorer : en 2002, seulement 80 % des automobilistes portaient leur ceinture en agglomération, avec de fortes disparités régionales.

Pour un maximum de sécurité, la ceinture doit être ajustée.

Il faut absolument éviter certains dispositifs visant à détendre la ceinture. En effet, ils diminuent son efficacité, entraînant des risques de traumatisme en cas de choc. Au contraire, les constructeurs automobiles améliorent les performances des ceintures traditionnelles en installant des systèmes de prétension qui resserrent la ceinture et renforcent sa capacité à solidariser le corps avec le siège de la voiture.

LES SANCTIONS EN CAS DE NON PORT DE LA CEINTURE DE SECURITE

Les sanctions concernent le ou les contrevenants, qu’ils soient passagers ou conducteur du véhicule. Le conducteur est responsable du port de la ceinture ou d’un moyen de retenue adapté pour tous ses passagers âgés de moins de 13 ans.

Tout conducteur ne portant pas sa ceinture s’expose à une contravention de 4ème classe (135 Euros) et au retrait de trois points sur son permis de conduire.

Le non port de la ceinture de sécurité aux places arrière comme aux places avant, constitue une contravention de 4ème classe.

Hormis les cas liés à l’exercice de certaines professions, seuls les détenteurs de certificats d’exemption sont dispensés du port de la ceinture. Ces certificats sont délivrés par les médecins des commissions médicales départementales du permis de conduire.

A SAVOIR

Les muscles des bras ne peuvent guère résister à une force de plus de 25 kg. Or à 50 km/h contre un mur, c’est une force de plus de deux tonnes qu’ils devraient développer pour retenir un corps de 75 kg.

Non ceinturé, un corps est donc projeté à travers le pare-brise ou l’habitacle. Et il est impossible de se cramponner, ou de protéger un enfant dans ses bras.

Les deux tiers des accidents se produisent à moins de 15 km du domicile et 35 % des tués sur la route le sont en agglomération, donc vraisemblablement au cours d’un trajet quotidien (domicile/travail/école/loisirs).

70 % des blessés non ceinturés le sont à moins de 50 km/h. Un choc à 50 km/h correspondant à une chute du 4ème étage Aujourd’hui, avec une ceinture, un choc n’est pratiquement jamais mortel aux vitesses couramment pratiquées en ville.

En cas d’accident, sans éjection, la ceinture est la seule chance de rester conscient, pour pouvoir quitter rapidement le véhicule.

Le port de la ceinture relève aussi du civisme. Les accidents de la route coûtent 22 millions d’euros (150 millions de francs) par jour à la collectivité : secours, hospitalisation, rééducation…..Sur le plan familial, il s’agit tout simplement de la responsabilité des parents vis à vis de leurs enfants : à la fois ne pas mettre en danger la vie et l’équilibre de la famille et pour expliquer aux jeunes enfants qu’ils doivent être attachés.

Le sac gonflable ( » airbag « ) est une protection supplémentaire contre les chocs violents. Pour le conducteur, c’est un appoint qui empêche le contact entre la tête et le volant, le corps étant déjà retenu par la ceinture. Pour le passager, il empêche le contact avec le tableau de bord. Nécessairement associé à la ceinture pour son efficacité, il en améliore les effets de 15 à 25 %.

Source

MECANIQUE

[youtube=http://www.youtube.com/watch?v=67W_L6ykp7E&hl=fr_FR&fs=1]

[youtube=http://www.youtube.com/watch?v=pcZFtGmkSwY&hl=fr_FR&fs=1]

[youtube=http://www.youtube.com/watch?v=LM-31iVJnmw&hl=fr_FR&fs=1]

Réussir votre contrôle technique

Pour votre sécurité et celle des autres et pour éviter de vous faire verbaliser (défaut de contrôle technique peut vous coûter 135 € ), pensez au contrôle technique de votre véhicule.

Pour mettre toutes les chances de votre côté avant de présenter votre véhicule et pour éviter de vous représenter une seconde fois : faites une simple et rapide inspection de votre véhicule et faites attention aux points suivants :

1. L’éclairage et la signalisation

Vérifiez le bon fonctionnement de l’ensemble vos feux : croisement, route, position avant et arrière, clignotants et feux de détresse, feux stop, éclairage de la plaque arrière. N’hésitez pas à changer une ampoule grillée ou à réparer un phare cassé avant de passer le contrôle. Contrôlez également que votre klaxon fonctionne bien.

2. Le freinage

Faites remplacer vos plaquettes et vos disques de frein s’ils sont usés. Si votre véhicule se déporte sur la gauche ou sur la droite lors d’un freinage appuyé, c’est le signe de freins en mauvais état. Dans ce cas faites vérifier vos freins par un professionnel. Vérifiez également le niveau du liquide de frein.

3. L’immatriculation

Les plaques d’immatriculation avant et arrière doivent être bien fixées et en parfait état. Attention seules les plaques réglementaires sont acceptées.

4. La visibilité

Vérifiez votre pare brise, s’il a une fissure de plus de 30 cm, il doit être changé. Vos rétroviseurs intérieur et extérieur doivent être en bon état et bien fixés. Vérifiez le bon fonctionnement de vos essuie-glaces.

5. Les pneumatiques

Si vos pneus sont anormalement déformés (déchirure, hernie) ou la bande de roulement inférieure à 1,6 mm, alors n’hésitez pas à les changer. N’oubliez pas que les deux pneus d’un même essieu doivent être de même structure. Pensez également à vérifier régulièrement la pression de vos pneus.

6. L’habitacle

Vérifier que toutes les ceintures de sécurité fonctionnent bien et sont bien fixées. Assurez vous que les sièges soient correctement fixés. Si vous possédez un siège bébé, nous vous conseillons de l’enlever avant de passer le contrôle technique.

7. La structure et la carrosserie

Vérifier la bonne ouverture et fermeture de toutes les portes, du capot et du coffre. Attention : l’impossibilité d’ouvrir le capot moteur impliquera une nouvelle visite complète ! La carrosserie ne doit comporter aucune partie saillante susceptible de blesser un tiers.

8. Le moteur et l’échappement

Vérifier l’étanchéité et la fixation de votre pot d’échappement. Pensez à vérifier régulièrement votre niveau d’huile. Vérifiez également que votre batterie est bien fixée.

ATTENTION : depuis le 01/01/2005, sachez que les plaques d’immatriculation en mauvais état vous obligeront à représenter votre véhicule.
Nous vous rappelons que le contrôle technique est réalisé sans démontage et qu’il ne remplace en aucun cas les interventions usuelles d’entretien de votre véhicule dont vous êtes les seuls responsables.

Source

Documents obligatoires à bord

Tout conducteur doit avoir en sa possession et être capable de présenter à toute réquisition des forces de police les documents obligatoires pour être autorisé à conduire un véhicule.

En cas de perte ou de vol, l’automobiliste doit en faire la déclaration au commissariat ou à la gendarmerie dans les plus brefs délais. Le formulaire remis tient lieu de permis de conduire pendant 2 mois et de carte grise pendant 1 mois.

En cas d’oubli révélé lors d’un contrôle, les papiers manquants doivent être présentés au commissariat ou à la gendarmerie dans un délai de 5 jours. A défaut, l’amende de 11 € due pour oubli est portée automatiquement à 135 €.

Dénomination Image Observations
Contrôle technique Tous les véhicules à moteur dont le poids total autorisé en charge (PTAC) est inférieur ou égal à de 3,5 tonnes doivent être soumis à un contrôle technique périodique effectué par un organisme agrée par l’Etat.

Cette obligation concerne donc les voitures particulières, les véhicules utilitaires ou les camping-cars dont le PTAC est inférieur ou égal à 3,5 tonnes.

Le premier contrôle doit être effectué dans les 6 mois qui précèdent la date du 4ème anniversaire de la 1ère mise en circulation du véhicule, les suivants doivent être effectués tous les 2 ans.

Par exemple : le contrôle technique doit avoir lieu entre le 1er janvier et le 30 juin 2010, pour un véhicule mis en circulation le 1er juillet 2006.

A l’issue de ce contrôle technique, une contre-visite peut être exigée, en cas de défauts constatés. *

Attention : depuis le 15 octobre 2009, les véhicules de collection (plus de 30 ans d’âge) sont soumis au contrôle technique au moins tous les 5 ans.

De plus, il n’est plus possible de mentionner sur le procès verbal du contrôle technique  » véhicule non roulant « .

Certificat d’immatriculation de véhicule (carte grise) Vous devez faire établir une carte grise dans un délai de 15 jours à compter de la date d’achat d’un véhicule neuf ou d’occasion.

La démarche est à effectuer auprès de votre préfecture ou sous-préfecture.

Le certificat d’immatriculation est valable pendant toute la durée d’utilisation du véhicule.

Vous devez le faire modifier, sous 15 jours, en cas de changement de domicile ou de transformation du véhicule.

Attestation d’assurance L’assurance responsabilité civile automobile est obligatoire.

Elle se présente sous deux formes :
- Une vignette détachable à apposer dans le coin inférieur droit du pare-brise.
- Une carte verte qui sert de récépissé en France et dans les pays couverts par votre police d’assurance (certaines compagnies ne délivrent pas systématiquement la carte verte mais seulement un justificatif).

Gilet de sécurité rétro-réfléchissant et triangle L’entrée en vigueur des sanctions contre les automobilistes dont le véhicule n’est pas équipé d’un gilet rétro-réfléchissant de sécurité et d’un triangle de pré-signalisation s’applique à compter du 1er octobre 2008.

À cette date, le non-respect de ces nouvelles obligations sera passible d’une contravention de 4ème classe (amende forfaitaire de 135 euros ou minorée de 90 euros). Le gilet de sécurité rétro-réfléchissant est porté par le conducteur avant de sortir de son véhicule immobilisé sur la chaussée ou ses abords à la suite d’un arrêt d’urgence. Il doit comporter le marquage « CE » ainsi qu’une référence à une des deux normes applicables : « EN 471″ ou « EN 1150″. Dès qu’il sort du véhicule, le conducteur place sur la chaussée, à une distance de 30 mètres au moins de lui-même ou de l’obstacle à signaler, le triangle de pré-signalisation. Le marquage « E 27 R » atteste de la conformité du triangle aux normes en vigueur. Gilets et triangles sont disponibles dans les rayons accessoires automobiles des supermarchés, chez les équipementiers automobiles, dans les stations-service, etc.

Le port d’un gilet de sécurité est également obligatoire à partir du 1er octobre 2008 pour tout conducteur et passager d’un cycle circulant hors agglomération, de nuit (ou de jour lorsque la visibilité est insuffisante). Tout conducteur ou passager d’un cycle non-revêtu de ce gilet à compter de cette date sera passible d’une contravention de 2ème classe (amende forfaitaire de 35 euros ou minorée de 22 euros).

Permis de conduire (bien évidemment) Le permis de conduire doit correspondre à la catégorie du véhicule en possession

Trousse de secours

Vérifications intérieures

[youtube=http://www.youtube.com/watch?v=giQ16xUHEkE&hl=fr_FR&fs=1&rel=0]

Advertisement
Vigilence et Prudence sont mères de sécurité !
Commentaires récents
Statistiques
visiteurs
Partenaire


Votez pour mon Blog sur
LeGuideBlog.com