Comment choisir un Tosais
Le choix d'un Koi est le moment le plus agréable et en même temps le plus difficile pour le Koikeeper. Car choisir un Koi c'est prendre un pari sur l'avenir d'au temps plus si le Koi est jeune.
C'est article va vous donner quelques "clefs" pour vous aider à choisir le bon Koi par rapport à son évolution futur.
Mais la chose la plus essentielle reste tout de même le fait que le Koi doit vous plaire.
Petit lexique :

Les Kois naissent au Japon en Mai/Juin . Les alevins sont appelés Kegos . Ils sont mis en étang de grossissement peu de temps après leur naissance, et subissent plusieurs tris durant l'été .
Le nombre de tris varie d'un éleveur à l'autre et d'une varété à l'autre : les variétés Yamabuki, Chagoi, Asagi,etc nécessitent moins de tris que les Gosankes
La quantité sélectionnée dépend aussi de la qualité que recherche l'éleveur : sur un tri de qualité en Sanke on passe de 100 000 Kegos à 150 Tosais ( soit : 0,15%), alors que pour des Yamabukis classiques on passe de 100 000 Kegos à 50 000 Tosais ( soit :50%) cela explique la différence de prix entre différents Kois.
à partir d'octobre, les jeunes kois, désormais Tosais ( un été ) sont pêchés et mis sous serres pour passer l'hiver . À ce moment ce passe un tri important qui permet d'isoler les meilleurs sujets qui ne seront pas vendus mais gardés pour une remise en étang le Printemps suivant : ceux sont les Tategoïs .
L'âge des kois est toujours donné en étés révolus.
Un Tosaï est un Koi qui a passé un été, un nissaï , un Koi qui a vécu deux étés, un sansaï,3 étés,yonsaï, 4 étés, gosaï, 5 étés, rokusai, 6 étés.
Si vous achetez un nissaï au mois d'avril, c'est qu'il,à vécu 2 étés et a donc 23 mois, et au mois de Septembre ce sera un sansaï.
Kego
Petit tableau d'une sélection chez l'éleveur Yamasaki
Tosaï
Tategoïs
Ces Tosais sont les kois qui ont le meilleur potentiel de bonification et de croissance . Leur pourcentage est très faible, surtout dans le Gosankes .
Dans ce petit lot de Tosais très prometteurs, certains Tategoïs sont au dessus du lot ( top Tategoïs ) . Seuls quelques rares sujets, voir aucun, certaines années.rentrent dans cette catégorie, ces kois sont les perles des éleveurs et ne sont jamais vendus à cet âge, car il représente la vitrine de l'éleveur et un potentiel gagnant dans un koishow.
Tateshita
L'hiver est passé, les Tosais ont été vendus durant les mois de février, mars et avril, le reste va reprendre la direction des étangs pour grossissement.
Ces Tategoïs vont subir encore une fois une sélection car après 6 mois en serre certaine chose ce révèle ( un mâle par exemple ).
Les meilleurs partirons vers les étangs et les autres seront vendus sous le nom de Tateshita
Jumbo
Terme qui désigne les très grands kois ou les kois à très fort potentiel de croissance. Ce terme est utilisé pour les Tosais, mais aussi pour les kois plus âgés .
Ces kois sont souvent la spécialité de breeders très connus tels : Dainichi, Konishi, Sakai Fisher Farm, Marudo, Isa, Matsue, Momotaro, Marusei, Ooya, car ces éleveurs ont des infrastructures pensées et dimensionnées pour booster leurs kois durant les phases de croissance, de leur naissance à leur commercialisation. Ils possèdent beaucoup d'étangs, mais aussi des bassins d'hiver âgés chauffés spacieux avec des système de filtration très performants.
Quelle taille fait un jumbo ?
En général au moment de leur pêche en octobre, ils mesurent entre 20 et 35 cm, et qu'en avril/mai lors du retour en étang ils font entre 30 et 45 cm.
Les kois du sud du Japon sont souvent un peu plus grands que ceux de Niigata car le temps en étang est plus long ( 7 mois dans le sud pour 6 mois dans le nord)
cette différence existe aussi quand à la date de naissance : plus tôt dans le sud , autre avantage dans le sud, l'hivernage sera plus chaud et à moindre frais dans les serres.
Ces différences se lisse avec l'âge et donc le plus important pour nous sont la génétique du Koi et les conditions de maintient ( qualité de l'eau et nourriture )
Jumbo tosai de 34 cm à l'âge de 11 mois
Les critères de sélection fondamentaux pour choisir un Tosaï prometteur
Il n'est pas évident de connaître le sexe d'un Tosaï, mais si cela est possible il faut choisir une femelle pour différentes raisons :
- les femelles deviennent plus grandes que les mâles
- leur body-shape devient plus volumineux et plus esthétique car mieux rempli
- leur qualité de peau s'améliore progressivement, en particulier le shiroji ( blanc )
Actuellement l'amélioration des lignées tant à faire diminuer cette différence de qualité entre mâle et femelle et donc la difficulté de trouver une différence à cet âge..
Par exemple, dans un même lot, par rapport à leurs sœurs, les Tosais mâles seront :
- Gosankes sont plus colorés, le béni plus rouge vermillon et le sumi plus intense
- non Gosankes ont des couleurs plus vives
- une finition de pattern plus avancée
- sont plus grands
- ont une tête plus grande proportionnellement au corps et plus anguleuse
- les plus matures ont de la laitance
La taille
Choisir un Tosaï de grande taille est important pour obtenir dans quelques années un Koi de grand gabarit.
Pourtant la taille à l'instant T n'est pas le seul indicateur du potentiel de croissance :
- la taille des parents : la blond-line est très importante
- le sexe : une femelle grandira plus lentement mais de façon régulière et sur plusieurs années ( un mâle grandira vite pendant 2-3 ans )
- les conditions de vie ( qualité de l'eau ) et la nourriture
Le body-sape
Un beau Koi adulte, possède obligatoirement une silhouette volumineuse et élancée avec une belle ligne de body. Cette ligne courbe qui va de la bouche à la queue doit être parfaitement convexe et tendue :
- la forme et la proportion de la tête : la tête doit être grande, large et longue, de préférence une forme arrondie que anguleuse. À l'âge de Tosaï, la partie du corps la plus large se trouve au niveau des opercules du Koi.
Éviter les têtes qui paraissent trop petites par rapport au corps.
- la forme du corps
Le corps doit être élancé voir allongé, mais il doit aussi être haut. Cette hauteur doit être importante au niveau de la nageoire dorsale, mais aussi au niveau du pédoncule caudal. La structure du squelette doit paraître légèrement surdimensionnée.
Les nageoires doivent être en parfait état et proportionnés au corps.
Les yeux doivent être grands et bien situés.
Évitez les Tosais ventrus ou trop courts.
Homogénéité et proportions :
Il n'existe pas un body-sape idéal, mais plutôt différents types. Certains passionnés aimeront des kois un peu plus massifs, d'autres les préfèreront plus élancés et élégants, d'autres carrément trapus.
Il reste pourtant une règle universelle : l'harmonie des proportions.
La qualité de la peau
Propreté,intensité, luminosité, uniformité, profondeur, brillance, voici les adjectifs qui qualifient une belle peau.
Sur un Tosaï évaluer le potentiel de bonification est difficile :
- le shiroji ( blanc ) doit être pur, sur le corps, la tête, mais aussi les nageoires.les premiers rayons osseux des pectorales, caudales et dorsales doivent être particulièrement blancs et brillants. En regardant de près, on peut apercevoir de toutes petites paillettes blanches, ou cristaux brillants dans la peau. C'est le gage d'un shiroji qui va bien blanchir. En vieillissant la peau d'un Koi s'épaissit et les cristaux qui teintent l'épiderme ont devenir de plus en plus nombreux, rendant la peau de moins en moins translucide. Le shiroji d'une femelle deviendra plus blanc à partir de 3-4 ans pour arriver progressivement à son meilleur niveau vers l'âge de 6-10 ans.
- le béni ( rouge ) même orangé doit être vif et avoir une bonne consistance. Il doit être à la fois épais et lumineux. La base des écailles, dans les tâches de béni, peut présenter un trait plus rouge que le reste. C'est ce qu'on appelle le stock de béni.
- le sumi ( noir ) doit être absolument noir brillant là où il est déjà sorti. Lorsqu'il n'est encore visible que par transparence à travers le shiroji, il doit arborer une jolie couleur gris-clair.
Le sashi ( démarcation ) entre une tâche et le shiroji, à l'avant de la tâche doit être flou. Cet aspect résulte de la superposition des écailles transparentes sur les écailles de couleurs. Le sashi doit mesurer la même longueur sur toutes les tâches. Par exemple sur une tâche de béni, cette partie rose peut mesurer 1 ou 2'ecailles à l'avant de la zone rouge, mais il doit impérativement être le même sur toutes les zones de sashi du béni-pattern.
- le kiwa ( démarcation entre une tâche, et le shiroji à l'arrière de la tâche ) contrairement au sashi, il doit être obligatoirement net, sans aucun flou ou nuance de couleur. Tout particulièrement sur les tâches de béni. C'est le gage d'une qualité qui va se maintenir,voire s'ameliorer.
Le pattern
Critère de qualité secondaire et subjectif pour les puristes.
Le pattern, terme traduisible par motif, est relativement important. Il accompagne systématiquement les autres qualités lorsqu'un Koi est remarquable.
Il n'existe pas de pattern parfait, mais quelques règles :
- équilibre dans la répartition du motif
- harmonie entre les différentes couleurs
- richesse du motif
- élégance
- originalité
- sobriété
Pour le choix d'un ognon, kawarimono, veuillez tout particulièrement à ce que les nageoires pectorales soient parfaites et sans dommages, car la body-Line, la forme des nageoires et la forme de la tête seront le motif principal de ce Koi.
La régularité de l'écaillage est très important pour tous les kois mais surtout pour les assagis, matsubas, ognon
Conclusion
Ayez toujours à l'esprit que les premiers critères de sélection pour l'achat d'un Koi sont les garanties sanitaires et le service après vente que peut vous apporter le magasin.

Acheter un Tosaï, c'est prendre le risque de se tromper, d'être déçu.
Mais ne dit on pas qu'à gagner sans mérite on triomphe sans gloire?
Posséder dans sa collection un très beau Koi adulte, qu'on a acheté jeune, est peut être la plus belles des joies que puisse nous apporter cette passion.
Le sexe